J'y connais rien en carburation:

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Sam 19 Sep - 20:39

Alors voilà:
un pote qui quitte l'Hérault pour s'installer à Orléans avec sa douce me propose de me laisser un 240 (pas 250) XT pour vraiment pas cher.

Si je la lui prends, cette bécane ira en altitude (au-delà de 2 000 m).

Mon ex-bécane de trial (moteur 2 temps) fonctionnait très bien de 0 à 1500, était une tripe jusqu'à 2 000 et plus rien après. Et puis, fallait pas caler, sinon ...

Donc, pensez-vous qu'un 4 temps simplet pourrait, sans toucher au carbu, être polyvalent de 0 à, disons ... 2500 m maxi ?

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Mick13 le Sam 19 Sep - 20:56

C'est rudimantaire la carbu d'une XT240, donc pas de soucis je pense, mon 500 (même type de carbu) ne me posais pas de soucis dans ce cadre

____________________
“Due to budget constraints, the light at the end of the tunnel has been temporarily shut off. Please find your way in the dark.”

Mick13


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Sam 19 Sep - 21:01

Sans toucher à la vis d'air ?

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Henri le Sam 19 Sep - 21:17

40 ans chez Solex carburateurs à la conception et innovations puis chez Magneti Marelli qui nous a achetés, ça marque un bonhomme, même si les carbus des autos sont principalement à buse fixe et non a boisseau plus aiguille comme sur la plupart des motos.

Donc: imagine un point de fonctionnement où la dépression sous le boisseau, celle qui aspire l'essence du gicleur,  est égale à "Delta P".
Cette dépression conditionne le débit d'essence indépendamment de la pression atmosphérique,
Par contre le débit massique d'air pour cette même dépression sous boisseau varie comme la racine carrée de sa masse volumique: plus tu vas en altitude moins l'air est dense, donc plus le débit massique d'air est faible ce qui, pour un débit massique d'essence fixe conduit à un enrichissement.

Pour donner un ordre de grandeur à 2000 mètres d'altitude la pression barométrique chute à 800 mbar au lieu de 1000 soit 20% de perte de débit d'air massique => soit en racine carré 10% d'enrichissement puis que le débit massique de carburant ne change pas.

A mon avis 10% d'enrichissement est tout à fait tolérable.


J'avais à l'époque défini les corrections pour les carbus des R 18 turbo (carbu sous pression en aval turbo donc nécessité d'une correction opposée à la correction altimétrique) et cette loi s'était avérée très valable comme première approximation.

Henri


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Sam 19 Sep - 21:54

Henri a écrit:

A mon avis 10% d'enrichissement est tout à fait tolérable.

Donc, 10 % d'ouverture de vis d'air en plus, c'est çà ?

Je ferme complètement la vis d'air en comptant les tours (ou les quarts de tour) et je réouvre en mettant 10 % de plus. C'est çà ?

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Mick13 le Sam 19 Sep - 22:15

non, ça ne jouerais que sur le ralenti
10% de plus au gicleur principal, (je tenterais de remonter l'aiguille d'un cran, tout simplement)
La vis d'air (ça n'est pas une vis de richesse mais d'air.
tu visse a fonds, de mémoire, tu dévisse d'un tour 3/4, puis tu cherche le régime le plus élevé, bref, comme une vis de richesse BM

____________________
“Due to budget constraints, the light at the end of the tunnel has been temporarily shut off. Please find your way in the dark.”

Mick13


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  popov1100 le Dim 20 Sep - 0:20

donc baisser l'aiguille d'un cran

popov1100


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Richard de l'Aulagnier le Dim 20 Sep - 1:34

Oui, car si tu remontes l'aiguille, tu vas enrichir (le pompiste), de toute façon la perte de puissance due à la baisse de pression tu ne pourras pas la corriger.
Perso je me ferais pas chier, un moteur riche est plus agréable que l'inverse.

Richard de l'Aulagnier


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Mick13 le Dim 20 Sep - 8:48

popov1100 a écrit:donc baisser l'aiguille d'un cran

Exact siffle

____________________
“Due to budget constraints, the light at the end of the tunnel has been temporarily shut off. Please find your way in the dark.”

Mick13


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Dim 20 Sep - 11:21

Richard de l'Aulagnier a écrit:, un moteur riche 

Oui, ça je le savais que c'est mieux qu'être pauvre et malade.
Et pour les aiguilles  saispas à part celles à tricoter de ma grand-mère ...

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Flatman le Dim 20 Sep - 11:23

Mick13 a écrit:
popov1100 a écrit:donc baisser l'aiguille d'un cran

Exact siffle

C'est l'inverse de nos Bing, là dessus?

Flatman


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Richard de l'Aulagnier le Dim 20 Sep - 12:40

Bin non, tu dois confondre entre baisser l'aiguille et baisser le clip.

Richard de l'Aulagnier


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Henri le Dim 20 Sep - 18:48

Dans un premier temps je ne ferais aucune modification de réglage.
Pour indication les carbus Solex de dernière génération étaient contrôlés en richesse unitairement sur quatre points caractéristiques de la courbe de richesse en fonction du débit d'air.
La tolérance admise chez les constructeurs pour la première monte était de plus ou moins 4.75% soit un intervalle de tolérance de 9.5% entre les plus pauvres et les plus riches, chacun de ces deux donnant un comportement jugé satisfaisant aussi bien en agrément de conduite qu'en dépollution. Ceci à une époque où les contraintes de dépollutions étaient bien plus sévères sur les autos que sur les motos.

Dans ton cas  10% c'est l'intervalle de tolérance mini maxi admis pour des carbus "sophistiqués, Tu n'as pas de contrainte de pollution, donc un peu plus riche ça sera très bien.

Si tu veux être puriste, c'est en abaissant l'aiguille que tu appauvriras.
Pour le débit d'air au ralenti qui conditionne les t/mn, ce débit diminue proportionnellement à la pression atmo (et non à sa racine carré), il faudra peut-être re-régler ce régime de ralenti.

Attention l'altitude, donc la faible pression atmo favorise tous les phénomènes de vaporisation du carburant: vapor lock, démarrage à chaud difficile, mais à par une cale thermique plus efficace il n'y a pas grand chose à faire.


Je rentre de 110 bornes avec ma vieille 500 FN de 1931 dans les hauts cantons de l'hérault, c'était génial drunken

Henri


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Dim 20 Sep - 19:03

Henri a écrit:
Je rentre de 110 bornes avec ma vieille 500 FN de 1931 dans les hauts cantons de l'hérault, c'était génial drunken

On y étais aussi: Nathalie avec le XJ6 et moi avec le Monster.
On a croisé un pétochon à Hérépian mais je ne pense pas que c'était toi.

Sinon, oui, c'était génial (sauf que Le Chantier à Bédarieux est fermé).

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  caramba le Dim 20 Sep - 19:26

Henri a écrit:40 ans chez Solex carburateurs à la conception et innovations puis chez Magneti Marelli qui nous a achetés, ça marque un bonhomme, même si les carbus des autos sont principalement à buse fixe et non a boisseau plus aiguille comme sur la plupart des motos.

Donc: imagine un point de fonctionnement où la dépression sous le boisseau, celle qui aspire l'essence du gicleur,  est égale à "Delta P".
Cette dépression conditionne le débit d'essence indépendamment de la pression atmosphérique,
Par contre le débit massique d'air pour cette même dépression sous boisseau varie comme la racine carrée de sa masse volumique: plus tu vas en altitude moins l'air est dense, donc plus le débit massique d'air est faible ce qui, pour un débit massique d'essence fixe conduit à un enrichissement.


Si on suit ton raisonnement, la température doit avoir beaucoup d'influence sur la carburation Question
Il me semble que plus la température est froide et plus l'air est dense Question


Dernière édition par caramba le Dim 20 Sep - 20:59, édité 1 fois

caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Richard de l'Aulagnier le Dim 20 Sep - 20:52

Y résonne comme un tambour?

Richard de l'Aulagnier


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Henri le Dim 20 Sep - 20:57

caramba a écrit:


Si on suit ton résonnement, la température doit avoir beaucoup d'influence sur la carburation Question
Il me semble que plus la température est froide et plus l'air est dense Question

Exact plus 'air est froid plus il est dense mais la variation de sa densité est proportionnelle à la température absolue autrement dit mesurée en degrés Kelvin.
Exemple passer de 20 °Celsius à 0°C c'est passer de 273+20 = 293°K à 273°K soit seulement 20/ 293 égale environ 7% et 7% de variation de densité (ou plutôt masse volumique) en racine carrée ça fait 3.5% d'appauvrissement.

Dans la pratique la montée en altitude s'accompagne d'un air plus froid et le petit appauvrissement dû au froid compense un peu l'enrichissement dû la baisse de densité par la pression atmosphérique.

Ce qu'on ressent le plus avec le froid n'est pas tant la variation de richesse en fonctionnement stabilisé car si la richesse influe sur la puissance développée par le moteur on compense sans vraiment s'en rendre compte cette variation de puissance par une ouverture plus ou moins grande des gaz (sauf si on est déjà à fond), par contre en transitoire (ouverture de la poignée des gaz) une partie de l'essence se condense en amont de la soupape avant d'entrer dans le moteur d'où un appauvrissement momentané que tente de compenser la pompe de reprise, cet appauvrissement dépend beaucoup de la température de l'air admis.

Henri


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  BernardP le Dim 20 Sep - 21:04

Vas-y continue, j'apprends des trucs.
Même si je dois relire trois fois.

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  caramba le Dim 20 Sep - 21:09

De toute façon, en altitude, ton moteur ne pourra jamais avoir sa puissance nominale car il aspire un certain volume d'air qui lui ne varie pas avec l'altitude , mais comme l'air est moins dense, le poids de l'air sera plus faible donc tu es obligé d'injecter moins d'essence pour avoir le ratio le meilleur.

C'est le sens de ta phrase mais dit d'une autre façon  Question  clin

Par contre le débit massique d'air pour cette même dépression sous boisseau varie comme la racine carrée de sa masse volumique: plus tu vas en altitude moins l'air est dense, donc plus le débit massique d'air est faible ce qui, pour un débit massique d'essence fixe conduit à un enrichissement.


caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Henri le Dim 20 Sep - 21:35

caramba a écrit:De toute façon, en altitude, ton moteur ne pourra jamais avoir sa puissance nominale car il aspire un certain volume d'air qui lui ne varie pas avec l'altitude , mais comme l'air est moins dense, le poids de l'air sera plus faible

Exact et c'est la raison pour laquelle les premiers turbos sont arrivés pour l'aviation .....vers 1910!

Henri


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  DJEFF le Lun 21 Sep - 1:07

BernardP a écrit:Vas-y continue, j'apprends des trucs.
Même si je dois relire trois fois.

Moi 3 fois ça me suffit pas, il me faut le papier, le stylo et la calculette.
Donc pour résumer faut rien faire.

DJEFF


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Henri le Lun 21 Sep - 13:26

BernardP a écrit:
Henri a écrit:
Je rentre de 110 bornes avec ma vieille 500 FN de 1931 dans les hauts cantons de l'hérault, c'était génial drunken

On y étais aussi: Nathalie avec le XJ6 et moi avec le Monster.
On a croisé un pétochon à Hérépian mais je ne pense pas que c'était toi.

Sinon, oui, c'était génial (sauf que Le Chantier à Bédarieux est fermé).
 Ma sortie c'était celle des vendanges organisée par les lutins de Béziers.
http://faites-pour-rouler.over-blog.com/

Henri


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Motocine le Mer 23 Sep - 15:35

caramba a écrit:De toute façon, en altitude, ton moteur ne pourra jamais avoir sa puissance nominale car il aspire un certain volume d'air qui lui ne varie pas avec l'altitude , mais comme l'air est moins dense, le poids de l'air sera plus faible donc tu es obligé d'injecter moins d'essence pour avoir le ratio le meilleur.

C'est le sens de ta phrase mais dit d'une autre façon  Question  clin

Par contre le débit massique d'air pour cette même dépression sous boisseau varie comme la racine carrée de sa masse volumique: plus tu vas en altitude moins l'air est dense, donc plus le débit massique d'air est faible ce qui, pour un débit massique d'essence fixe conduit à un enrichissement.

Pour prendre la suite, du point de vue du motoriste, le Graal est d'avoir un mélange stœchiométrique dans la chambre de combustion au moment de l'allumage. Dans la réalité on tourne autour pour être soit riche soit pauvre ! ...
Les carburateurs ont un défaut par rapport à l'injection , c'est que leur fonctionnement idéal est proche de la pleine ouverture du boisseau. Le boisseau en bas créé une dépression lors de l'aspiration du moteur qui a tendance à condenser l'essence et fausser le beau mélange stœchiométrique. Quand il fait froid la vaporisation de l'essence peut givrer le carburateur en prime. C'est la raison des prises d'air proche des échappements en position hiver pour nos anciennes autos ! ...  clin

Motocine


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Richard de l'Aulagnier le Mer 23 Sep - 15:40

Bon, qui tient la mouche?

Richard de l'Aulagnier


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Mick13 le Mer 23 Sep - 19:54

Richard de l'Aulagnier a écrit:Bon, qui tient la mouche?

Un jésuite ?

____________________
“Due to budget constraints, the light at the end of the tunnel has been temporarily shut off. Please find your way in the dark.”

Mick13


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'y connais rien en carburation:

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum