Quel motard suis-je ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Papiflat le Mar 15 Nov - 10:26

Papiflat a écrit:Moi je vois le motocycliste plutôt sous cet aspect ! ne jamais se fier à l'apparence et ne pas le classer dès la 1ère impression... (voir à partir de 21mn50s) siffle
Yes !  clin  à chacun son "kif" bien

Papiflat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  gunthar le Mar 15 Nov - 11:28

caramba a écrit:
gunthar a écrit:C'est bien trop intime comme question...
Sinon, je suis monté comme un âne et je gagne 19 700 € par mois.
Ah tiens !
Tu travailles dans quel secteur au "bois"

Je vois pas bien ce qu'il y a d'intime à dire qu'on roule en bécane depuis 45 ans et qu'on a pas de bagnole.
Non plus de dire l'age que l'on a, sur quoi on roule et où on habite....je vois plutôt ça comme une marque de politesse par rapport aux autres.

OK, allons y dans l'intime, mais ça va pas être bref...

J'ai commencé la 125 à 16 ans et demi pour arrêter le vélo et sortir un peu plus loin de mon village, cerné de cotes je précise.
J'aurais peut être arrêté ensuite si je n'étais pas monté à Paris. J'ai essayé le métro pendant 6 mois et c'est un toubib qui m'a conseillé de reprendre la moto, pour la santé de mes bronches : on respire mieux en surface. Ca m'a aussi sauvé la santé mentale. Quand je suis allé reprendre la 400 N au dépôt vente - ouf, pas vendue - c'était un des plus beaux jours de ma vie.

Pour moi la moto est un véhicule, je suis infoutu de faire un tour juste pour rouler. Faut que ça soit au moins pour rencontrer des copains ou faire une course et tant mieux si c'est pas à côté. Faire un tour à moto juste pour rouler, je trouve que ça ressemble un peu au jet ski qui fait des ronds et des huit à 100 m de la plage. Faut au moins voyager. D'un autre côté, ça m'arrive aussi de plus en plus souvent, quand je trouve pas une bonne raison de mettre le casque (je bosse chez moi), je me l'invente...
Pour moi, c'est le seul moyen digne de se déplacer quand on est seul ou à deux. Le seul agréable aussi.
La bagnole, c'est super en famille mais ça devrait être interdit pour aller tout seul au boulot. 80 kilos de bidoche dans 1500 kg de ferraille, c'est obscène. Sauf au dessus de 5 cm de neige. Je ne démarre jamais la mienne s'il n'y a pas les gosses dedans ou une liste de course chez Ikea dans ma poche. 

J'ai deux motos pour ne pas trop m'habituer ni me lasser, deux motos qui contrastent pour, à chaque fois que j'en change, être dépaysé et étonné. Actuellement, une Triumph Bonneville récente et la R100RT. Une seule moto, c'est pas possible, faudrait que j'en change dans l'année. 

J'ai du mal à me définir comme motard car je déteste le côté grégaire de la chose et en société, je ne peux pas me définir ainsi car je n'adhère pas à 90 % des revendications des motards en colère, seule voix à se faire entendre et qui a phagocyté tout ce que les gens entendent par "motard". 
 
1/ D'un côté, les motards sont des citoyens comme les autres et j'ai du mal à en entendre dire "1/5ème des tués sur la route pour 1 à 2% du trafic routier, OK, mais c'est pas notre faute, c'est à cause de l'Etat, des routes, de la formation des conducteurs, des rails guillotine, des gravillons..."
Quand je lis, trois pages plus loin, dans le canard de la FFMC tout un tas d'éloges sur des motos de 150 ou 200 ch, quand je lis que telle bécane de 90 ch est un bon choix pour débuter, je me dis...
J'ai jamais vu la FFMC balayer devant sa porte ni avancer la moindre vraie remise en cause de nos pratiques. En IDF (et pas que), 10 ou 20 % des motos roulent avec des clignos chinois quasi invisibles de jour et à peine de nuit et ça ne dérange personne. Un bon quart avec casque noir sans rétroréfléchissants et ça ne fait tousser personne. Sur le périph - dont j'ai 33 ans de pratique quotidienne - j'ai plus peur et ai eu plus de frayeurs avec des motards et scootéristes plus pressés que moi qu'avec des caisseux. 
Quand je vois un biker en HD ou en sportive faire un boucan à réveiller les gosses ou tirer un wheeling entre deux feux,  je me retiens de le pousser par terre. 
En fait, je hais ou méprise une bonne partie des motards. Je déteste leur côté frimeur et grégaire et encore plus leurs opinions formatées (radars pompes à fric, l'Etat fait rien pour nous, les accidents c'est pas not' faute....). 
Et c'est pour ça que je me sens bien ici, grosse diversité de styles et d'opinions et ça ne se prend pas trop au sérieux. L'impression d'être chez les derniers des mohicans. 

2/ D'un autre côté, les motards sont des anarchistes de la route, par nature des électrons libres. Comme nous tous, j'interprète le code de la route à ma façon et je m'en arrange avec bon sens et un minimum de prudence. Et c'est bien comme ça. Une moto ne peut pas se déplacer comme une voiture, c'est pas fait pour ça et même ça ne supporterait pas. Ma seule obligation, c'est de ne nuire et n'emmerder personne. Ce qui implique aussi de rouler à une vitesse qui pardonne les erreurs des autres. Et les miennes bien sûr... 
J'ai jamais vu un anarchiste pleurer sur un taux de TVA ni réclamer des investissements publics ou une formation obligatoire des "autres". Pour moi, la route et les caisseux sont comme ils sont et c'est à nous de faire avec. Born to be wild, OK, mais faut pas chougner sur le boulot de la DDE. C'est pas non plus pour autant qu'on a le droit de nous mettre des brouettes de gravillons sous les roues.
Forcément, je bous quand la FFMC obtient le droit de remonter les files, un droit maintenant tellement encadré qu'on ne devrait plus le faire hors voies rapides ou rocades, ni quand le trafic roule un peu (là, c'est sandwich obligatoire entre deux bagnoles), ni remonter un troupeau au feu rouge d'un boulevard en mordant la voie de gauche, ni... Bref, je préférais la tolérance non dite à l'autorisation écrite.
C'est contradictoire, Je n'accepterais pas une seconde de porter un gilet jaune, mais j'ai du mal à adhérer à la révolte contre le port obligatoire de gants homologués. En tout cas, tant que les flics verbalisent avec bon sens et viennent pas lire les étiquettes. Rouler en short, T-shirt  et sandales, OK, mais pas avec la carte Vitale dans la poche. 

Sinon, j'aime bien les routières et pour moi, une moto sans sacoches, c'est comme une valise sans poignée ou une lampe sans ampoule. Et une moto sans pare brise comme un cabriolet sans capote. Du coup, je n'ose pas me revendiquer comme un esthète même si au fond de moi la beauté d'une moto réside dans sa capacité à t'emmener loin quelle que soit la météo. 
J'ai tendance à penser que la mode moto actuelle, du Blitz au café racer est une dégénérescence de l'objet : on affine les selles, on rapetisse les phares, on camoufle les clignos, on bazarde les carénages, on raccourcit les garde-boues, en fait, on retire tout ce qui est utile pour aller loin. Sur le marché des Bonneville récentes que je suis un peu, c'est la grande manie, et quand on regarde les PA du bon coin, on voit que les mecs ne font pas 2000 km/an. Ils pourraient pas faire plus vu comment ils ont arrangé leurs brélons. Une T100 de 40 000 km, c'est l'exception et c'est invendable. Faut que je vous montre la mienne, j'en ai fait une vraie GT, quasi une série 7...
Dans les années 70, quand est née mon attirance pour la moto, on gonflait les selles (les moteurs aussi, OK), on ajoutait des LP, des sacoches, des Hugons. Et on se barrait avec. 
Mais j'arrête de vieux-conniser...
J'ai été d'une totale impudeur (faut dire que le sujet y invite) et mon petit doigt me dit que ça va me retomber sur la gueule...

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  PizzaRoller le Mar 15 Nov - 11:44

T'es pas le seul à penser comme ça si ça peut te rassurer  bien


Dernière édition par PizzaRoller le Mar 15 Nov - 12:38, édité 1 fois

____________________
Toutélectrix                 À l'âge de bière, l'homme habitait dans des tavernes ...

PizzaRoller


http://forum.bmwc1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  caramba le Mar 15 Nov - 12:20

Francesco a écrit:
caramba a écrit:
gunthar a écrit:C'est bien trop intime comme question...
Sinon, je suis monté comme un âne et je gagne 19 700 € par mois.
Ah tiens !
Tu travailles dans quel secteur au "bois"

Je vois pas bien ce qu'il y a d'intime à dire qu'on roule en bécane depuis 45 ans et qu'on a pas de bagnole.
Non plus de dire l'age que l'on a, sur quoi on roule et où on habite....je vois plutôt ça comme une marque de politesse par rapport aux autres.
Eh Caramba, d'habitude c'est toi qui as un humour énorme. Et là tu ne piges pas ?  saispas

Pète un coup bois un coup et vas lire les posts de Gunthar et tu comprendras.......
J'ai pété, j'ai bu un coup, j'ai repété et rebu un coup mais j'ai toujours pas compris.
Après j'ai arrêté à cause de mon ulcère et de mes hémorroïdes...la santé c'est important.
Quelque chose a du m'échapper


Dernière édition par caramba le Mar 15 Nov - 12:50, édité 1 fois

caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  caramba le Mar 15 Nov - 12:47

gunthar a écrit:
caramba a écrit:
gunthar a écrit:C'est bien trop intime comme question...
Sinon, je suis monté comme un âne et je gagne 19 700 € par mois.
Ah tiens !
Tu travailles dans quel secteur au "bois"

Je vois pas bien ce qu'il y a d'intime à dire qu'on roule en bécane depuis 45 ans et qu'on a pas de bagnole.
Non plus de dire l'age que l'on a, sur quoi on roule et où on habite....je vois plutôt ça comme une marque de politesse par rapport aux autres.

OK, allons y dans l'intime, mais ça va pas être bref...

J'ai commencé la 125 à 16 ans et demi pour arrêter le vélo et sortir un peu plus loin de mon village, cerné de cotes je précise.
J'aurais peut être arrêté ensuite si je n'étais pas monté à Paris. J'ai essayé le métro pendant 6 mois et c'est un toubib qui m'a conseillé de reprendre la moto, pour la santé de mes bronches : on respire mieux en surface. Ca m'a aussi sauvé la santé mentale. Quand je suis allé reprendre la 400 N au dépôt vente - ouf, pas vendue - c'était un des plus beaux jours de ma vie.

Pour moi la moto est un véhicule, je suis infoutu de faire un tour juste pour rouler. Faut que ça soit au moins pour rencontrer des copains ou faire une course et tant mieux si c'est pas à côté. Faire un tour à moto juste pour rouler, je trouve que ça ressemble un peu au jet ski qui fait des ronds et des huit à 100 m de la plage. Faut au moins voyager. D'un autre côté, ça m'arrive aussi de plus en plus souvent, quand je trouve pas une bonne raison de mettre le casque (je bosse chez moi), je me l'invente...
Pour moi, c'est le seul moyen digne de se déplacer quand on est seul ou à deux. Le seul agréable aussi.
La bagnole, c'est super en famille mais ça devrait être interdit pour aller tout seul au boulot. 80 kilos de bidoche dans 1500 kg de ferraille, c'est obscène. Sauf au dessus de 5 cm de neige. Je ne démarre jamais la mienne s'il n'y a pas les gosses dedans ou une liste de course chez Ikea dans ma poche. 

J'ai deux motos pour ne pas trop m'habituer ni me lasser, deux motos qui contrastent pour, à chaque fois que j'en change, être dépaysé et étonné. Actuellement, une Triumph Bonneville récente et la R100RT. Une seule moto, c'est pas possible, faudrait que j'en change dans l'année. 

J'ai du mal à me définir comme motard car je déteste le côté grégaire de la chose et en société, je ne peux pas me définir ainsi car je n'adhère pas à 90 % des revendications des motards en colère, seule voix à se faire entendre et qui a phagocyté tout ce que les gens entendent par "motard". 
 
1/ D'un côté, les motards sont des citoyens comme les autres et j'ai du mal à en entendre dire "1/5ème des tués sur la route pour 1 à 2% du trafic routier, OK, mais c'est pas notre faute, c'est à cause de l'Etat, des routes, de la formation des conducteurs, des rails guillotine, des gravillons..."
Quand je lis, trois pages plus loin, dans le canard de la FFMC tout un tas d'éloges sur des motos de 150 ou 200 ch, quand je lis que telle bécane de 90 ch est un bon choix pour débuter, je me dis...
J'ai jamais vu la FFMC balayer devant sa porte ni avancer la moindre vraie remise en cause de nos pratiques. En IDF (et pas que), 10 ou 20 % des motos roulent avec des clignos chinois quasi invisibles de jour et à peine de nuit et ça ne dérange personne. Un bon quart avec casque noir sans rétroréfléchissants et ça ne fait tousser personne. Sur le périph - dont j'ai 33 ans de pratique quotidienne - j'ai plus peur et ai eu plus de frayeurs avec des motards et scootéristes plus pressés que moi qu'avec des caisseux. 
Quand je vois un biker en HD ou en sportive faire un boucan à réveiller les gosses ou tirer un wheeling entre deux feux,  je me retiens de le pousser par terre. 
En fait, je hais ou méprise une bonne partie des motards. Je déteste leur côté frimeur et grégaire et encore plus leurs opinions formatées (radars pompes à fric, l'Etat fait rien pour nous, les accidents c'est pas not' faute....). 
Et c'est pour ça que je me sens bien ici, grosse diversité de styles et d'opinions et ça ne se prend pas trop au sérieux. L'impression d'être chez les derniers des mohicans. 

2/ D'un autre côté, les motards sont des anarchistes de la route, par nature des électrons libres. Comme nous tous, j'interprète le code de la route à ma façon et je m'en arrange avec bon sens et un minimum de prudence. Et c'est bien comme ça. Une moto ne peut pas se déplacer comme une voiture, c'est pas fait pour ça et même ça ne supporterait pas. Ma seule obligation, c'est de ne nuire et n'emmerder personne. Ce qui implique aussi de rouler à une vitesse qui pardonne les erreurs des autres. Et les miennes bien sûr... 
J'ai jamais vu un anarchiste pleurer sur un taux de TVA ni réclamer des investissements publics ou une formation obligatoire des "autres". Pour moi, la route et les caisseux sont comme ils sont et c'est à nous de faire avec. Born to be wild, OK, mais faut pas chougner sur le boulot de la DDE. C'est pas non plus pour autant qu'on a le droit de nous mettre des brouettes de gravillons sous les roues.
Forcément, je bous quand la FFMC obtient le droit de remonter les files, un droit maintenant tellement encadré qu'on ne devrait plus le faire hors voies rapides ou rocades, ni quand le trafic roule un peu (là, c'est sandwich obligatoire entre deux bagnoles), ni remonter un troupeau au feu rouge d'un boulevard en mordant la voie de gauche, ni... Bref, je préférais la tolérance non dite à l'autorisation écrite.
C'est contradictoire, Je n'accepterais pas une seconde de porter un gilet jaune, mais j'ai du mal à adhérer à la révolte contre le port obligatoire de gants homologués. En tout cas, tant que les flics verbalisent avec bon sens et viennent pas lire les étiquettes. Rouler en short, T-shirt  et sandales, OK, mais pas avec la carte Vitale dans la poche. 

Sinon, j'aime bien les routières et pour moi, une moto sans sacoches, c'est comme une valise sans poignée ou une lampe sans ampoule. Et une moto sans pare brise comme un cabriolet sans capote. Du coup, je n'ose pas me revendiquer comme un esthète même si au fond de moi la beauté d'une moto réside dans sa capacité à t'emmener loin quelle que soit la météo. 
J'ai tendance à penser que la mode moto actuelle, du Blitz au café racer est une dégénérescence de l'objet : on affine les selles, on rapetisse les phares, on camoufle les clignos, on bazarde les carénages, on raccourcit les garde-boues, en fait, on retire tout ce qui est utile pour aller loin. Sur le marché des Bonneville récentes que je suis un peu, c'est la grande manie, et quand on regarde les PA du bon coin, on voit que les mecs ne font pas 2000 km/an. Ils pourraient pas faire plus vu comment ils ont arrangé leurs brélons. Une T100 de 40 000 km, c'est l'exception et c'est invendable. Faut que je vous montre la mienne, j'en ai fait une vraie GT, quasi une série 7...
Dans les années 70, quand est née mon attirance pour la moto, on gonflait les selles (les moteurs aussi, OK), on ajoutait des LP, des sacoches, des Hugons. Et on se barrait avec. 
Mais j'arrête de vieux-conniser...
J'ai été d'une totale impudeur (faut dire que le sujet y invite) et mon petit doigt me dit que ça va me retomber sur la gueule...
Rien d'intime là dedans, une expérience et des réflexions qui m'ont intéressé, même si je ne les partage pas totalement.

J'aimerai bien aussi être un anarchiste de la route, mais en Afrique, ce n'est pas simple d'être anarchiste dans un système anarchique où chaque conducteur fait ce qu'il lui plait.
Dans ce cas, l'anarchie revient à respecter scupuleusement le code de la route (et même plus). D'ailleurs, il vaut mieux être anarchiste si on veut vivre longtemps dans ce milieu.
Certains policiers essayent maintenant de faire respecter ce type d'anarchie...La police pour faire respecter l'anarchie au système, c'est bizarre....

C'est l'anarchie relativiste qui dépend du bordel ambiant dans lequel on évolue.

Concernant l'esprit "motard" en Afrique, Bib en a fait une description intéressante. (Je ne me souviens plus du post). Elle est bien loin l'époque où on rencontrait un mec en bécane sur la route, on s'arrêtait discuter le bout et on repartait boire un coup au village plus loin. Tout ça c'est fini, même pas un petit signe.....

caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Motocine le Mar 15 Nov - 13:26

J'ai pratiqué la conduite moto dans Paris durant une décennie et je peux affirmer que c'est un autre univers pour plein de bonnes raisons et notamment celle de la densité de population ! ...

Sans protection efficace, point de salut alors pour une Blitz, il faut oublier ou bien ne sortir que le dimanche matin s'il fait beau pour aller chercher le pain et rencontrer les collègues en terrasse souris  

9 deux roues sur 10 sont des maxi scoot ou des C1 dans Paris 

Motocine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  gunthar le Mar 15 Nov - 14:27

eh oh, je roule pas qu'à Paris. Et même très très peu dans Paris même. 
Mes carénages et mes valoches, ils m'ont été plus utiles à aller pêcho la bretonne en Bretagne qu'à me trimballer au boulot.

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Jucmoto le Mar 15 Nov - 14:48

Oui moi aussi j'ai pratiqué Paris en Honda 400 four, 500 XT,  R 50/2, 1000 kawa et 90S et quelques mobs et c'est vrai que les frayeurs ont été nombreuses, j'en tremble encore... souris souris souris

Jucmoto


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  gunthar le Mar 15 Nov - 15:01

Moi, c'est à la campagne que je me fais des frayeurs : gravillons, feuilles mortes et purée de chataigne, papys et mamys qui démarrent au stop quand j'arrive, tourne à gauche à raz de ma roue, boues agricoles, etc. 
Les parigots, je les ai à ma main. Et j'ai des klaxons de concours...

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Jucmoto le Mar 15 Nov - 15:16

+1, mes plus belles pelles c'est pourtant dans les forêts et les routes champêtres, mais c'était un autres temps et le mécaniciens (c'est moi ça) n'étais pas de première pointure, bien que... siffle

Jucmoto


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  BernardP le Mar 15 Nov - 15:32

gunthar a écrit:

OK, allons y dans l'intime, mais ça va pas être bref...


Mais j'arrête de vieux-conniser...
J'ai été d'une totale impudeur (faut dire que le sujet y invite) et mon petit doigt me dit que ça va me retomber sur la gueule...

Tu vois, ton texte est l'affirmation du contraire de ce que tu annonces.

C'est bon, tu suis ?
clin

Le monde motard n'est pas grégaire mais multiforme, du kéké bruyant au gunthar raisonnable, du "jamais sans mon gilet jaune" à l'adepte du nouarmat, du Rossi combi intégrale à l'adepte du "Tu attaquais toi ?" et les exemples seraient nombreux.
 Au cours de notre vie motocycliste on a forcément surfé sur la plupart des catégories.
Et c'est ce qui fait le charme de cette activité.

Là où je te rejoins totalement c'est sur ton paragraphe short, tongs et carte vitale: on pratique une activité dangereuse, chacun place la barre de l'insécurité où bon lui semble, le tout est de le faire en toute connaissance de cause et de manière assumée.

BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Motocine le Mer 16 Nov - 13:12

A la nuance que c'est la sécu qui paye in fine  mache

Motocine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Francesco le Mer 16 Nov - 13:23

gunthar a écrit:

La bagnole, c'est super en famille mais ça devrait être interdit pour aller tout seul au boulot. 80 kilos de bidoche dans 1500 kg de ferraille, c'est obscène. Sauf au dessus de 5 cm de neige. Je ne démarre jamais la mienne s'il n'y a pas les gosses dedans ou une liste de course chez Ikea dans ma poche. 

Tout à fait d'accord ! A part pour les handicapés. Et surtout en été, ça me sidère tous les jours de dépasser des files de caisses engluées dans les bouchons. Je mets 25 mn maxi en bécane pour mon trajet travail, en caisse ça peut prendre une heure, et encore, ça peut être plus ( l'autre jour j'avais trois roues à trimballer, du coup j'ai testé. Et pesté ! ). 
Je trouve que ça en dit plus long que n'importe quel discours politique sur ce que les gens sont prêts à supporter pour un minimum de confort.
 

 Sur le périph - dont j'ai 33 ans de pratique quotidienne - j'ai plus peur et ai eu plus de frayeurs avec des motards et scootéristes plus pressés que moi qu'avec des caisseux. 
Quand je vois un biker en HD ou en sportive faire un boucan à réveiller les gosses ou tirer un wheeling entre deux feux,  je me retiens de le pousser par terre. 
En fait, je hais ou méprise une bonne partie des motards. Je déteste leur côté frimeur et grégaire et encore plus leurs opinions formatées (radars pompes à fric, l'Etat fait rien pour nous, les accidents c'est pas not' faute....). 
Et c'est pour ça que je me sens bien ici, grosse diversité de styles et d'opinions et ça ne se prend pas trop au sérieux. L'impression d'être chez les derniers des mohicans. 

Pareil ici, il y a quelques mecs en bécanes à qui j'aurais aimé coller une grosse claque dans la gueule. Question boucan qu'on s'autorise, le forum Sportster déborde de ces mecs qui n'y voient aucun problème. Je n'essaie même plus d'en discuter.....
Pour le Flatistan, tu as loupé la période bénie des débuts, aujourd'hui c'est un peu tristounet, mais je parle comme un vieux con que je suis sans doute. 


2/ D'un autre côté, les motards sont des anarchistes de la route, par nature des électrons libres. Comme nous tous, j'interprète le code de la route à ma façon et je m'en arrange avec bon sens et un minimum de prudence. Et c'est bien comme ça. Une moto ne peut pas se déplacer comme une voiture, c'est pas fait pour ça et même ça ne supporterait pas. Ma seule obligation, c'est de ne nuire et n'emmerder personne. Ce qui implique aussi de rouler à une vitesse qui pardonne les erreurs des autres. Et les miennes bien sûr... 
Pareil. 
Voilà, je me sens bien proche de beaucoup de tes idées, et mine de rien, je te dois aussi d'avoir gardé mon Sportster ( Si si......). Comme quoi, en plus t'es un poète.  souris

Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Risson le Jeu 17 Nov - 13:45

J'aime bien le coté anar responsable de gunthar, j'essaie de pratiquer le même sport au quotidien, perso ça me va comme idéologie!!

Risson


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  calendos le Jeu 17 Nov - 16:48

quel motard ?
je ne me suis jamais posé la question....

calendos


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  the thing le Jeu 17 Nov - 17:09

calendos a écrit:quel motard ?
je ne me suis jamais posé la question....

+1 et surtout je n'ai pas la réponse, tout les jours c'est différent.... biker

the thing


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  caramba le Jeu 17 Nov - 17:31

J'aime flanner sur les départementales







Malheureusement, le trafic y est de plus en plus dense


caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Skill le Jeu 17 Nov - 17:37

Ta G/S, elle a même un gris-gris au guidon, là dis donc.

caramba a écrit:

Skill


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  caramba le Jeu 17 Nov - 17:46

Skill a écrit:Ta G/S, elle a même un gris-gris au guidon, là dis donc.

caramba a écrit:

Plusieurs même,
Ca dépend du type de génies qu trainent dans le coin.

Il m'est arrivé de tomber sur une femme torse nu en train de faire des gris-gris.
L'endroit est assez particulier et est réputé pour être plus ou moins fréquenté par des esprits...Ce n'est pas celui en photo ici. J'y vais de temps en temps mais je n'y ai jamais rien croisé, à part la femme et elle ne m'a pas vu car j'étais planqué dans la brousse à la recherche d'animaux.

"L'étranger a de grands yeux mais il ne voit pas tout"

caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  gunthar le Jeu 17 Nov - 18:04

L'énorme pare-brise Givi, c'est pour les insectes ?
Pas trop chaud derrière ?

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  alfred_grouniache le Jeu 17 Nov - 18:39

fondu-21 a écrit:un motard qui roule
 avec des motos pas toujours nickel ni en état de collection mais qui démarrent les matins pour aller chercher le pain ou partir en slovénie au marmottes ou au elef avec la toile de tente et le bleuet
jc
Tu crois pas qu'a cette saison Lisbonne ou Grenade serait plus indiqué ? ....

alfred_grouniache


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  fondu-21 le Jeu 17 Nov - 19:13

non le froid conserve la viande et l'alcool les fruits je pleure
jc

fondu-21


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  beaujolais racer le Jeu 17 Nov - 19:28

fondu-21 a écrit:non le froid conserve la viande et l'alcool les fruits je pleure
jc
Tu veux dire que l'hiver tu roules à poil, avec les cacahuètes dans un verre de gnôle?

beaujolais racer


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  caramba le Jeu 17 Nov - 19:39

gunthar a écrit:L'énorme pare-brise Givi, c'est pour les insectes ?
Pas trop chaud derrière ?
Quand je fais de longues routes, je n'ai pas la pression du vent en permanence et c'est beaucoup moins fatiguant.

De plus le vent est assez chaud et sec et il est préférable de ne pas l'avoir sur soi continuellement.

C'est sur que sur les chemins à 30 ou 40 km/h, ce n'est pas très utile mais avant de rentrer en brousse, je fais souvent 80 km de route.

caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  the thing le Jeu 17 Nov - 19:45

beaujolais racer a écrit:
fondu-21 a écrit:non le froid conserve la viande et l'alcool les fruits je pleure
jc
Tu veux dire que l'hiver tu roules à poil, avec les cacahuètes dans un verre de gnôle?

ouarf

the thing


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel motard suis-je ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum