Ma Bonnie ingestion.

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  gunthar le Jeu 8 Déc 2016 - 21:41

Papiflat a écrit:Et la mienne en 1973... je pleure  souris
 
Comment t'as fait pour pêter le guidon en deux ?

Sinon, pour les nouvelles Bonneville, c'est vrai qu'elles sont lourdes et n'ont pas beaucoup de caractère. C'est ce que je me disais après en avoir essayé une vers 2006 ou 2007, à l'époque où j'avais mes Kawa W 650. 
La vraie héritière des bonnies, c'est la Kawa : légère, avec un moteur longue course qui poussait bien dès 2000 et jusqu'à 7 000, mais sans vibrer. Et un kick, indispensable pour les démarrages grand style. 
La W 800 qui l'a suivie a perdu le kick, avait moins d'allonge et bizarrement, moins de gniak aussi en bas du compte tours. 
Et esthétiquement, c'était la décadence : la 650 reprenait un peu la sobriété classe des anglaises, la 800, c'était comme un buffet rustique avec du vernis, des paillettes et des ferrures en inox bien brillant. Atroce, surtout la version verte.

Mais bref, avec la 650, j'aurais jamais fait ce que je fais avec ma T100, genre descendre à Toulouse par les départementales - OK, en deux jours. Elle était tape cul, gigotait sur la bosse, se tordait en courbe et freinait comme, comme, ben comme un vieux flat...
Les défauts de la new bonniche, c'est le prix de ses qualités : le moteur, sans y faire grand chose aligne 75 ch et il tord littéralement le pare brise vers 170 km/h (à cause de la rehausse que j'y ai mis, c'est vrai). En tenant le pare-brise, elle prend 190 et ça marche comme une K100 : aussi stable et pas plus de vibrations.  La moto est longue, rien à voir avec la menue originelle, mais c'est bien pour le confort et la stabilité. Autre qualité, elle est réputée aussi fiable qu'une japonaise. Même si le bonniste (aqua) roule très peu - sur le bon coin, les meules ont 2000 km/an en moyenne - pas mal d'exemplaires ont 100 000 et plus sans jamais avoir été ouverts. 

La toute nouvelle T100 qui reprend le moteur de la récente Street twin me fait pas envie à cause de son moteur à 270 °. Ceux qui l'ont essayé décrivent le gros coup de pied au cul entre 2500 et 4000 tours, mais d'autres disent aussi que le moteur cogne sous les 2000 et s'essouffle complètement passé 5 000 tours. Un peu comme un diesel. Si c'est ça du caractère, je préfère la relative fadeur de la mienne. Le gros progrès, c'est qu'elle consomme 30 % de moins. 
Hier, j'ai allumé le témoin de réserve de la mienne à 120 bornes et je lui ai mis 12,5 litres. Les boules...

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Jeu 8 Déc 2016 - 21:49

"...avec la 650, j'aurais jamais fait ce que je fais avec ma T100, genre descendre à Toulouse par les départementales - OK, en deux jours. Elle était tape cul, gigotait sur la bosse, se tordait en courbe et freinait comme, comme, ben comme un vieux flat..."




Non, comme une vraie BSA A65L !!  clin

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BernardP le Jeu 8 Déc 2016 - 21:51

gunthar a écrit:

Hier, j'ai allumé le témoin de réserve de la mienne à 120 bornes et je lui ai mis 12,5 litres. Les boules...


Elle aurait pas juste besoin d'une bonne révision de la carburigestion ?
J'ai jamais entendu dire que ça consommait autant ces bécanes.
avatar
BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  gunthar le Jeu 8 Déc 2016 - 22:24

BernardP a écrit:
gunthar a écrit:

Hier, j'ai allumé le témoin de réserve de la mienne à 120 bornes et je lui ai mis 12,5 litres. Les boules...


Elle aurait pas juste besoin d'une bonne révision de la carburigestion ?
J'ai jamais entendu dire que ça consommait autant ces bécanes.
Elle a 11 500 km... donc déréglée... Révision quand même la semaine prochaine vu que la dernière a été faite en juin chez Doc biker par le précédent proprio.

Sinon, elle fait 6 l sur autoroute à 130-140 et 4,5 à 5 l sur route en long trajet, à 100-110...

Mais elles sont réputées être des ogresses en ville, c'était le cas des versions carbu et ça s'est pas arrangé avec l'injection. 
Je pense que cet énorme différentiel ville-route, c'est du à un problème de régulation thermique. Cette moto est faite pour rouler en été : elle a un énorme radiateur d'huile (énorme vu la cylindrée et les perfs) mais pas de calorstat (thermostat ?) dessus. Contrairement aux boxers air huile, quand tu coupes le contact moteur froid ou tiède, le niveau d'huile remonte aussitôt au hublot. Sur un boxer froid ou tiède, faut compter 12 à 24 heures, le temps que les robinets des radiateurs lâchent l'huile. 
L'autres truc qui me fait dire ça, c'est le bouchon thermomètre d'huile que j'ai mis. OK, c'est pas précis mais ça donne une idée. En ville, elle met un temps fou à chauffer, voire elle chauffe pas. 
Si on considère que la température optimale est de 90°C, je les ai jamais en hiver. Et en été, il faut minimum 10 ou 12 bornes pour les avoir. Ca ne monte à 110 que quand il fait chaud et que je bouchonne en ville ou blinde sur autoroute. L'été, sur route, en roulant touriste, c'est 90°. Cet aprèm, j'ai fait 15 bornes de ville et périph, le thermomètre indiquait 70°... Pourtant c'est un thermomètre sans fluide dont la sonde est au contact de l'huile qui l'asperge. Pour en être sûr, faudrait que j'abatte un plein entier en ville sans laisser refroidir.

Bref, je vais tenter un truc : mettre une plaque d'alu légèrement trouée devant le radiateur pour voir ce que ça donne. En hiver, mon paternel mettait bien un cache en plastique de chez Citroën sur la calandre de sa Dyane

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Francesco le Ven 9 Déc 2016 - 8:05

gunthar a écrit:

Sinon, pour les nouvelles Bonneville, c'est vrai qu'elles sont lourdes et n'ont pas beaucoup de caractère. C'est ce que je me disais après en avoir essayé une vers 2006 ou 2007, à l'époque où j'avais mes Kawa W 650. 
La vraie héritière des bonnies, c'est la Kawa : légère, avec un moteur longue course qui poussait bien dès 2000 et jusqu'à 7 000, mais sans vibrer. Et un kick, indispensable pour les démarrages grand style. 
La W 800 qui l'a suivie a perdu le kick, avait moins d'allonge et bizarrement, moins de gniak aussi en bas du compte tours. 
Et esthétiquement, c'était la décadence : la 650 reprenait un peu la sobriété classe des anglaises, la 800, c'était comme un buffet rustique avec du vernis, des paillettes et des ferrures en inox bien brillant. Atroce, surtout la version verte.
On est d'accord....pour l'esthétique et surtout la peinture pixellisée de la 800 ainsi que la perte du kick. Pour le moteur, ma W650 était trop loin derrière pour que je puisse comparer, je n'avais pas de reproche à formuler envers la 800. 






Bravo pour l'(aqua) Bonniste, je n'y aurais pas pensé !  jap De là à dire qu'il émane une chanson triste des nouvelles Bonnies......
avatar
Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Papiflat le Ven 9 Déc 2016 - 8:46

Oups !!! lang


Dernière édition par Papiflat le Sam 31 Déc 2016 - 1:03, édité 1 fois
avatar
Papiflat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 9:20

Papiflat a écrit:Histoire sans paroles. coeur
Pitié Papy je n'en peux plus des Triumph et SMQ !!  paix

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  westy64 le Ven 9 Déc 2016 - 9:21

nortonton a écrit:Trident 1974 carburée
Toujours en 1993





1) toi tu vas finir sur le post "Pin'ups" en BM

2) la convergence avec ton avatar est flagrante (la joie d'enfourcher une anglaise, sans doute ?)
avatar
westy64


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Francesco le Ven 9 Déc 2016 - 9:44

nortonton a écrit:


Là t'avais fait très fort !

Mais bon, quelques années plus tard, tu ne t'en sors pas trop mal.....
avatar
Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 9:48

Je n'avais pas vu cette photo qui n'a pas du s'ouvrir quand j'ai lu le post... 
WOW !! Respect l'ami !! Ca c'est de la vraie moto de bonhomme là !! Très bon gout Tonton !! bien

T120 (70 ?)
Commando 850 ?
SF 750? 
C'est en quelle année ? 80, 82?

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BernardP le Ven 9 Déc 2016 - 10:04

gunthar a écrit:

L'autres truc qui me fait dire ça, c'est le bouchon thermomètre d'huile que j'ai mis. OK, c'est pas précis mais ça donne une idée. En ville, elle met un temps fou à chauffer, voire elle chauffe pas. 
Si on considère que la température optimale est de 90°C, je les ai jamais en hiver. Et en été, il faut minimum 10 ou 12 bornes pour les avoir. Ca ne monte à 110 que quand il fait chaud et que je bouchonne en ville ou blinde sur autoroute. L'été, sur route, en roulant touriste, c'est 90°. Cet aprèm, j'ai fait 15 bornes de ville et périph, le thermomètre indiquait 70°... Pourtant c'est un thermomètre sans fluide dont la sonde est au contact de l'huile qui l'asperge. Pour en être sûr, faudrait que j'abatte un plein entier en ville sans laisser refroidir.

Bref, je vais tenter un truc : mettre une plaque d'alu légèrement trouée devant le radiateur pour voir ce que ça donne. En hiver, mon paternel mettait bien un cache en plastique de chez Citroën sur la calandre de sa Dyane

Ce que tu annonces pour les températures d'huile correspond exactement pile poil tout pareil à ce que j'avais sur ma Ducat' 800 Sie (moteur air-huile pour les ignares ). Elle était juste à la bonne température quand j'arrivais au taf (12 bornes) et ne dépassait jamais 110° en été.
Un bout de carton accroché avec du scotch d'emballage sur le radiateur d'huile avait bien amélioré la situation en hiver: solution efficace, économique, moche mais roots ! sourire
PS: moi aussi je mettais le volet d'obturation sur mon Ami6 en hiver!
avatar
BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  gunthar le Ven 9 Déc 2016 - 10:46

Sur ta Ducati, tu avais réussi à baisser la conso comme ça ? Et le carton, tu l'avais un peu troué-aéré ?

Le seul doute que j'ai, c'est la fiabilité de mon thermo : il est à l'air libre et même s'il est derrière les cylindres, je me demande s'il ne fait pas une mesure mixée de la température d'huile qui l'asperge de l'intérieur et de la température d'air ambiant. Un thermomètre à sonde immergée serait plus fiable, mais je trouverais ça un peu ridicule sur une moto de ramassage scolaire. 

D'un autre côté, abriter ce radiateur qui est fait pour rouler par + 40 °C quand il fait 5°C, ça me parait logique en l'absence de tout robinet thermostatique.

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  nortonton le Ven 9 Déc 2016 - 10:56

BravoFox a écrit:Je n'avais pas vu cette photo qui n'a pas du s'ouvrir quand j'ai lu le post... 
WOW !! Respect l'ami !! Ca c'est de la vraie moto de bonhomme là !! Très bon gout Tonton !! bien

T120 (70 ?)
Commando 850 ?
SF 750? 
C'est en quelle année ? 80, 82?
TR6R de 1970
850 Commando de 1974
Laverda 750 SF2 de 1974

Photos prises quand je vivais à Boston. 1991-1993.

Je viens d 'obtenir ces images d'un ami ( ce sont donc ses photos) qui vient de scanner ses diapos du passé.
Quand ce sont mes photos, je ne suis pas dessus. souris

avatar
nortonton


http://bsamicale.forumsactifs.net/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BernardP le Ven 9 Déc 2016 - 11:01

gunthar a écrit:Sur ta Ducati, tu avais réussi à baisser la conso comme ça ? Et le carton, tu l'avais un peu troué-aéré ?


Pas d'influence mesurable sur la conso (je faisais le plein tous les 200 bornes et basta. Conso moyenne: 6l).
Le carton était type carton d'emballage (donc gaufré et épais) pas percé.
De toutes façons, les durites d'huile, elles, étaient au grand air et participaient activement au refroidissement.

Le coup du carton sur le radiateur d'huile, je l'ai fait un hiver sur le 100GS mais comme je n'avais pas de mesure de la t° d'huile ...
avatar
BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Luigi 2 le Ven 9 Déc 2016 - 11:39

gunthar a écrit:

L'autres truc qui me fait dire ça, c'est le bouchon thermomètre d'huile que j'ai mis. OK, c'est pas précis mais ça donne une idée. En ville, elle met un temps fou à chauffer, voire elle chauffe pas.

Je ne connais pas ta Triumph, sur ma 80 j'ai un vrai thermo d'huile Jaeger avec sonde dédiée vissée à la place du bouchon de vidange. Pour aller au boulot à 6h du mat, 10 km de parcours très roulant (7 bornes de périf.), j'arrivai tout juste à 45°, malgré la douceur de l'hiver niçois (au moins 5° en général). Un collègue qui arrivait après 15km sur une Mostro atteignait 55°.
Par contre dès le mois d'Avril pour le même trajet c'était aux alentours de 60°.

Je me souviens d'un parcours hivernal, il neigeait faiblement par moments donc autour de 0, malgré 60km je suis tout juste arrivé à 60° maxi.

Par des températures printanières ou estivales sur des trajets plus longs, j'arrive facilement aux 80°-100° "normaux", et  pas loin de 130 sur autoroute italienne en été en roulant à bloc.

Au sujet de la conso, je me souviens d'un Paris-Nice de nuit avec des températures très basses (heureusement pour moi en K 100 RT) en compagnie d'un 1100 ZZR, sur l'autoroute la Kawa ne chauffait pas, la jauge restait dans le bleu, marchait mal et consommait beaucoup, nous avons masqué une partie du radiateur et tout est rentré dans l'ordre.

Ce qui me semble bizarre, ce sont les indications de ton thermo-jauge. Pour avoir roulé quelques fois de concert avec un autre flat équipé de la sorte, les indications étaient fantaisistes, bien plus élevées que celles de mon Jaeger, il atteignait facilement 140° alors que j'étais à 110°! A mon avis sur un flat ça ne fait que mesurer de l'air brûlant. Alors que dans ton cas, les relevés sont bien bas.

Luigi 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 11:48

Je n'étais pas loin sauf pour la Trumpet... qui n'est pas trop ma "période d’intérêt"..  siffle

Coincidence.... J'étais à Ottawa ces années-là, et assez souvent en déplacement à Boston et Memphis.. 
Mais je n'ai jamais acheté de moto. Déjà j'aurais du repasser le permis (qui n'est pas en Ontario échangeable avec le permis français à contrario du permis auto), et rentrer la moto au garage de novembre à mars, quand ce n'est pas avril (j'ai connu une tempête de neige un 23 avril...) Bof... 

Bref, le monde est petit.


Dernière édition par BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 14:12, édité 1 fois

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  gunthar le Ven 9 Déc 2016 - 11:49

Le thermomètre de ma tromphe a jamais indiqué plus de 110-115° et c'était après une grosse bourre sur autoroute en plein cagnard. 

Et ses mesures sont toujours très cohérentes. Sa limite, c'est que comme un champignon, il est à l'air libre et il faut que le moteur tourne vite pour lui envoyer de l'huile à l'intérieur  alors que ta sonde baignait dans le carter.
Donc, je pourrais le tester dans une casserole, mais ça serait faussé par la température d'air dans la casserole. 

En tout cas, ce qui apparait dans ce post, c'est que sur pas mal de motos, le radiateur d'huile est conçu comme un filet de sécurité par forte chaleur, mais pas pour rouler en hiver. Moralité, faut l'occulter si on a la certitude qu'il n'est pas piloté par un thermostat.

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BernardP le Ven 9 Déc 2016 - 14:05

Ce qui est sûr, c'est qu'il vaut bien mieux avoir une mesure de la T° de l'huile que de l'eau.
Sur le K16, au bout d'un km, l'eau est dans sa valeur normale mais ça ne veut pas dire grand chose sauf te faire croire que la moto est prête à y tirer dedans. faché
avatar
BernardP


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  FLATIX le Ven 9 Déc 2016 - 19:56

j'ai roulé en T140 entre 79 et 81. A cette époque rouler Triumph voulait encore dire quelque chose .....

Je me souviens d'un Paris - Biarritz torché en 8h sous la flotte par la Nationale .....Le bidon de 2l de Motul Century y était passé, par contre  souris 
Pourquoi Biarritz ? Pas pour le W & W, mais pour visiter la famille avant de filer en Espagne. Je me souviens d'un baston mémorable sur la corniche du Mont Igueldo ( San Sebastian) avec un batave en 1340 ( à cette époque, rouler Harley voulait encore dire quelque chose ..)  Une anglaise et une amerloke en mégaphones, une route déserte qui surplombait l'Océan, le soleil couchant ....J'ai toujours le film et la bande son de ce trip dans ma tete ....Comme quoi, on avait pas besoin de go pro, de fesse de bouc, ou de bike exxif pour se prendre un panard d'acier ....
voilà c"était la "minute vieux con" .....

Juste pour dire que sur ma  T140 monocarbu ( donc Tiger pour les mécréants) je ne me suis jamais pris pour Steve Mac Queen ou Clint Eastwood (qui roulait Norton le fourbe !) ,je n'ai jamais regardé les japonaises de haut non plus. Je me suis contenté de vivre ma passion de façon intense (la moto Anglaise était un rève de gosse ) et d'en apprécier chaque seconde.....
A cette époque, je n'avais que la "Trufe" pour aller bosser tous les jours de l'année (80 bornes A/R) et je m'en servais comme d'une vulgaire MZ. Elle ne m'a jamais laissé en rade (meme si j'ai du rentrer une fois sur une patte ...), en revanche vérification obligatoire du niveau d'huile chaque matin........
Les Bonnies modernes ? Franchement, elles me font baver. Normal, compte tenu qu'au niveau esthétique, elles copient celles des 60s et 70s. l'idée d'en acheter une me taraude. Mais je sais bien qu'une Bonnie moderne ne pourra jamais m'offrir le meme plaisir mécanique que ma T140. Et je ne parle meme pas du poids ....
Par contre, question fiabilité et qualité de fabrication, y a pas photo.
Finalement, refaire une descente à Biarritz sans attacher un bidon de Motul sur la selle, c'est pas mal non plus.... souris
avatar
FLATIX


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 20:13

Non c'est T140 monocarbus pour les mécréants !! Les connaisseurs savent qu'il s'agit dans ce cas d'une TR7 !!

Mais trêve de bavardage... Il te faut une W650 ! 

Plus proche d'une Triumph (Meriden) qu'une Triumph Hinckley ! (c'est pas moi qui le dit !  drunken)

https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=RSE73I4LXe4&app=desktop



Hébergé par Imagesia.com

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Francesco le Ven 9 Déc 2016 - 21:00

Mouais........Proche, mais tellement plus aseptisée. J'ai revendu les deux ( 650 et 800) pour la même raison, leur perfection mécanique molassonne m'emmerdait vite.
avatar
Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  BravoFox le Ven 9 Déc 2016 - 21:07

Aseptisée pour toi, fiable pour moi  clin

BravoFox


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  belo le Sam 10 Déc 2016 - 12:11

La Bonnie c'est quelqu'un !   jamais consolé de l'avoir vendue.

Prix délirant aujourd'hui
avatar
belo


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  gunthar le Sam 10 Déc 2016 - 12:28

La W 650 était quand même un délice de patate, de légèreté et de maniabilité en ville et sur petites routes. La T100 n'a rien à voir, plus lourde et longue, avec un moteur super carré.

Mais Flattix, même avec X années de moins, mais en gardant en toi l'expérience de la moto "moderne", referais tu Paris Biarritz en 8 ou même 12 heures avec une Triumph à l'ancienne ? 

Le côté aseptisé de ces motos, quand on a gouté à des engins de 100 ch et plus, il est de doute façon inévitable. 

Ce que j'aime dans ma T100, c'est sa double personnalité : c'est un brave traine couillon jusqu'à 4000 tr, facile à vivre et archi souple qui se faufile comme un scooter en ville. Et sur route, passé 4000 tr/mn il y a assez de puissance pour réjouir l'honnête homme et doubler proprement tout ce qui roule sur 4 roues. Et le châssis lourdingue a aussi son charme quand on descend d'un petit roadster moderne. Elle donne un peu de boulot -ça tourne pas tout seul avec une roue avant de 19' et un guidon étroit- mais c'est ce que j'aime bien. Surtout, elle ne te fait jamais de sale blague et tu peux improviser : freiner sur l'angle, tout redresser. C'est rigide et très stable et ça freine correctement. Et ergonomiquement, c'est quand même autre chose qu'une Harley....
Et du coup, même avec 25 ans de RT modernes en passif, je la prends avec plaisir pour partir une semaine faire 3 000 km dans le sud ouest. 
Avec le plaisir de trimballer un bel objet et de profiter des innombrables petits aménagements que je lui ai apporté, ça compte aussi.

gunthar


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Francesco le Sam 10 Déc 2016 - 14:02

gunthar a écrit:La W 650 était quand même un délice de patate, de légèreté et de maniabilité en ville et sur petites routes. La T100 n'a rien à voir, plus lourde et longue, avec un moteur super carré.

Mais Flattix, même avec X années de moins, mais en gardant en toi l'expérience de la moto "moderne", referais tu Paris Biarritz en 8 ou même 12 heures avec une Triumph à l'ancienne ? 
Bof.....la W650 était très douce, tout était filtré. J'avais monté un guidon plus bas pour limiter la prise au vent, deux pneus qui allaient mieux que l'origine, surtout le ligné à l'avant, et puis  je l'ai revendue. Elle était trop parfaite. Dur de dire ça, mais je m'embêtais à son guidon. J'ai repris un XTE600, qui avait plus de tempérament, c'est dire....
J'avais passé un 650 XS Special en pistons Wiseco, ça c'était assez proche de la Bonnie originelle. Mais quelle horreur en tenue de route ! 

Pour les grands trajets sur n'importe quoi, j'hésite à reprendre un trail 250 tellement ça ne change rien au final, sans parler des opportunités que ça ouvre.
Sur les routes que j'aime, je ne vais pas plus vite avec un 1100 qu'avec un 250. Et comme je n'aime pas les K ni les Gold Wing, le confort en moto ça reste très relatif.
avatar
Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Bonnie ingestion.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum