Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  westy64 le Dim 14 Mai - 22:55

pas de l'humanité, ni de la fraternité, ni de la responsabilité, mais pas du courage non plus...
désolant.

http://portail.free.fr/actualites/faits-divers/7011827_20170514_haute-savoie-un-couple-tue-un-motard-et-part-randonner-en-montagne.html
avatar
westy64


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  zouaverifle le Lun 15 Mai - 6:19

Consternant...

ZR
avatar
zouaverifle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Mick13 le Lun 15 Mai - 7:21

La bêtise ordinaire ... (Et je suis gentil)

____________________
“Due to budget constraints, the light at the end of the tunnel has been temporarily shut off. Please find your way in the dark.”
avatar
Mick13


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  moumouille49 le Lun 15 Mai - 7:25

Mick13 a écrit:La bêtise ordinaire ... (Et je suis gentil)
Pas mieux... " je ne suis pas responsable , je n'ai pas fait exprès..."
avatar
moumouille49


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  westy64 le Lun 15 Mai - 7:54

moumouille49 a écrit:
Mick13 a écrit:La bêtise ordinaire ... (Et je suis gentil)
Pas mieux... " je ne suis pas responsable , je n'ai pas fait exprès..."

Le délit de fuite à l'insu de son plein gré, c'est un nouveau pas de franchi.
avatar
westy64


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  moumouille49 le Lun 15 Mai - 8:11

westy64 a écrit:
moumouille49 a écrit:
Mick13 a écrit:La bêtise ordinaire ... (Et je suis gentil)
Pas mieux... " je ne suis pas responsable , je n'ai pas fait exprès..."

Le délit de fuite à l'insu de son plein gré, c'est un nouveau pas de franchi.
c'est un pas qui a été franchi depuis fort longtemps... " j'ai paniqué... j'étais en état de choc... je ne savais plus quoi faire... Je n'étais plus moi même"... Jamais "j'avoue que  je roulais bourré ou que  j'avais fumé du shit ou que  je n'étais pas assuré" ...
Lâcheté au quotidien bien ordinaire , hélas...Et pas que chez les caisseux...
avatar
moumouille49


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  georgesgiralt le Lun 15 Mai - 8:37

Il y a quelque temps, une merco flambant neuve me grille un feu rouge depuis bien 5 secondes.
La dame (mais ça aurait pu être un mec, hein) me dit et je cite textuellement : "Vous ne devriez pas perdre de temps avec ces conneries de code de la route. La vie serait plus belle"...
Heureusement, j'avais rien, et j'étais tellement soufflé que je ne lui en ai même pas filé un....

georgesgiralt


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  westy64 le Lun 15 Mai - 8:54

oui, tu as raison.
je crois que j'ai été "abusé par le titre de l'article : ils sont allés randonner...
inconsciemment, je me suis dit qu'ils étaient vraiment allés randonner, pratiquer une activité de détente et de loisirs, pendant que leur victime était allongée sur le bitume.
finalement je les imaginais sociopathes et assumant paisiblement leur geste...
c'est peut-être un raccourci de ma part, aidé par le titre évocateur.

c'est juste un manque de courage et une incapacité à assumer ses responsabilités, un truc très ordinaire, appliqué à des circonstances dramatiques.
avatar
westy64


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Motocine le Lun 15 Mai - 14:20

LOI 

Non assistance à une personne en danger


Suspect
avatar
Motocine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  zenoob57 le Jeu 18 Mai - 17:09

Un des avantages des gants , c'est qu'ils ont des renforts sur les jointures , on se fait moins mal quand on met notre poing dans la gueule à un des ces connards ou unes de ces connasses 
avatar
zenoob57


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  jbt le Jeu 18 Mai - 18:09

Celà dit, si je n'approuve en aucun cas la réaction de ce couple, on peut tous se retrouver dans cette situation.
J'en ai fait l'expérience hier soir, en voiture, en entrant dans un rond-point désert, sans marquer d'arrêt mais en vérifiant bien que personne n'y circulait ni n'allait s'y engager.

Indétectable, parfaitement masqué dans l'angle mort que constitue le montant du pare brise,  un scoot a surgi de derrière, juste devant le capot.

Le genre de situation plausible, incontrôlable, qui peut faire de tout un chacun un meurtrier.
La réaction qui en suit n'est pas qu'une affaire de morale personnelle.
avatar
jbt


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  beaujolais racer le Jeu 18 Mai - 18:38

zenoob57 a écrit:Un des avantages des gants , c'est qu'ils ont des renforts sur les jointures , on se fait moins mal quand on met notre poing dans la gueule à un des ces connards ou unes de ces connasses 
Faut rester zen, luxe, calme et volupté.....

J'ai possédé peu de temps une 750 SF Laverda. Mis à part une tenue de route ondoyante et une fiabilité aléatoire, cette machine avait la particularité d'avoir une roue arrière à broche dont l'écrou de 30 (ou 32 je ne sais plus) se desserait sans cesse, à l'avenant du reste de l'engin, ce qui m'obligeait à trimbaler la clé à pipe idoine dans ma besace de selle.
Un de ses nombreux cotés pratiques.

Un soir pluvieux d'hiver, sur une voie rapide de banlieue, un manant en 4L me grille une priorité pourtant dûment équipée d'un stop réglementaire .
Réalisant sa connerie au milieu de sa manoeuvre, il en rajoute une couche et....s'arrête.
Je parviens à stopper (enfin presque) un peu aidé par son aile avant gauche.
J'étais vibrant et haletant après les amorces de blocage vaillamment contrées des "Super Freni", et plutôt content d'être vivant et entier.
 Calme, zen, y'a rien c'est l'essentiel me disais je, t'as juste un peu rayé la peinture avec les pare carters, même pas tombé... quand le gars ouvre sa vitre:

"EEEh qu'est ce que c'est que ce con qui a abimé mon aile?
_ T'as raison Roger, ils roulent trop vite ces connards de motards! ajoute la morue sur le siège d'à coté"

Et là j'ai vu rouge et j'ai sorti la clé à pipe, et j'ai reprofilé la portière, l'autre aile, le capot et le pare brise.

Maintenant on va faire le constat, ai je dit aux deux rigolos pétrifiés sur leur siège, c'est con, je crois que t'as grillé un stop...
avatar
beaujolais racer


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  moumouille49 le Jeu 18 Mai - 18:52

jbt a écrit:Celà dit, si je n'approuve en aucun cas la réaction de ce couple, on peut tous se retrouver dans cette situation.
J'en ai fait l'expérience hier soir, en voiture, en entrant dans un rond-point désert, sans marquer d'arrêt mais en vérifiant bien que personne n'y circulait ni n'allait s'y engager.

Indétectable, parfaitement masqué dans l'angle mort que constitue le montant du pare brise,  un scoot a surgi de derrière, juste devant le capot.

Le genre de situation plausible, incontrôlable, qui peut faire de tout un chacun un meurtrier.
La réaction qui en suit n'est pas qu'une affaire de morale personnelle.
Non , le terme est excessif. Etre responsable d'un homicide ne fait pas de nous un meurtrier... Un meurtre est un acte intentionnel... Je suis d'accord avec toi sur un point : être responsable d'un accident mortel peut arriver à n'importe qui , n'importe où, n'importe quand... Un délit de fuite dans la panique est même , non pas excusable mais explicable...Par contre , ne pas assumer sa responsabilité est inexcusable...Je rajoute qu'une formation aux gestes de premier secours pourrait peut être diminuer le nombre des délits de fuite par " panique"...
avatar
moumouille49


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  breizracer le Jeu 18 Mai - 20:49

Bah peut être, mais quand quelqu'un se barre après un accident , en laissant une victime sur la chaussée, c'est qu'il a un truc à se reprocher, genre bibine, drogue, pas d'assurance, pas de permis...

Enfin soit, ce genre de "fait divers" dégueulasse ne me surprend même pas.

____________________
pour les amateurs de montres
http://www.passion51.com/

Que la bête meure.
avatar
breizracer


http://www.tativille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Francesco le Jeu 18 Mai - 21:29

Rôôôôôôô comme vous êtes.......

Vu la météo actuelle, les promesses de rando en montagne sont tellement rares que ces jeunes se sont sans doute dit :
 " Allons en profiter, on reviendra ce soir nettoyer la chaussée de ce motard qui l'encombre indûment !"

Mais, leur a-t-on laissé le temps de finaliser cette bonne action ? 
A-t-on entendu leur logique, leur souhait de faire les choses dans l'ordre ? 

NON !!!! 
Ils sont jugés et condamnés par des gens pressés, qui ne connaissent sans doute pas l'harmonie paisible qui peut se dégager d'une balade à la montagne, d'une rencontre subreptice avec une marmotte, du bonheur simple de ramasser quelques edelweiss et de les offrir à sa compagne .....
Alors que ce jeune fou, ce voyou qui certainement roulait bien trop vite, en faisant du bruit, a failli mettre en péril ces petits instants de vie glanés sur un contexte social si difficile.
avatar
Francesco


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  breizracer le Jeu 18 Mai - 21:42

C'est pas faux....








Mais bon, quand même..... Evil or Very Mad

____________________
pour les amateurs de montres
http://www.passion51.com/

Que la bête meure.
avatar
breizracer


http://www.tativille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Flatosaure le Jeu 18 Mai - 21:47

breizracer a écrit:Bah peut être, mais quand quelqu'un se barre après un accident , en laissant une victime sur la chaussée, c'est qu'il a un truc à se reprocher, genre bibine, drogue, pas d'assurance, pas de permis...
Je pense aussi, sinon le réflexe normal de tout le monde c'est de gueuler "Oh putaiiiiiiin !" et de se précipiter voir le gars.
pour lui faire les poches

____________________
Tráeme el alcohol que quita el dolor.
avatar
Flatosaure


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Gastair le Jeu 18 Mai - 22:51

On peut décrypter un cheminement de pensée et donc trouver ce qui conduit à... mais cela ne signifie pas "comprendre".
La fuite est le paroxysme de la lâcheté... fuir c'est laisser à la victime en plus de la douleur de son action, la douleur de ses actes.
avatar
Gastair


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  moumouille49 le Ven 19 Mai - 2:23

je sais que pour certains , les motards sont toujours de victimes innocentes... La connerie est mieux répartie que ça...
http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/24/1923715-le-motard-fauche-une-personne-agee-et-s-enfuit.html
avatar
moumouille49


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  zenoob57 le Ven 19 Mai - 8:35

moumouille49 a écrit:je sais que pour certains , les motards sont toujours de victimes innocentes... La connerie est mieux répartie que ça...
http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/24/1923715-le-motard-fauche-une-personne-agee-et-s-enfuit.html
Des brebis galeuses il y en a partout , mais quand je vois certains troupeaux de  trou duc sur des sportives en tong; short et tee shirt en été qui font des wheeling en doublant, dès fois je me dis qu'il faudrait aussi abattre tout le troupeau
avatar
zenoob57


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Doume3851 le Ven 19 Mai - 11:19

Gastair a écrit:On peut décrypter un cheminement de pensée et donc trouver ce qui conduit à... mais cela ne signifie pas "comprendre".
La fuite est le paroxysme de la lâcheté... fuir c'est laisser à la victime en plus de la douleur de son action, la douleur de ses actes.


En plus, il n'y a plus de défense possible pour le coupable et c'est normal. Ce gars n'aurait-il pas pu être sauvé si il avait été pris en charge tout de suite ?? J'espère que ce passionné d'automobile ne reconduira jamais et que sa conscience le torturera le restant de sa vie ainsi que sa complice, car là on peut parler de complicité.

doume
avatar
Doume3851


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  caramba le Ven 19 Mai - 16:41

zenoob57 a écrit:Un des avantages des gants , c'est qu'ils ont des renforts sur les jointures , on se fait moins mal quand on met notre poing dans la gueule à un des ces connards ou unes de ces connasses 
C'est vrai! Une fois j'ai cassé un pare brise à coup de poing et mis mon poing dans la gueule du mec, je n'avais pas de gants et je me suis fait mal au petit doigt.
Ca c'est fini chez les flics et après une demi journée de garde à vue j'ai eu mal au porte-feuille.
Il n'avait qu'à pas m'écraser le pied avec sa bagnole, c'est lui qu'a commencé. Heureusement, j'avais mes pompes de sécurité.
Il m'a dit qu'il ne l'avait pas fait exprès.
Moi, pareil, je l'avais pas fait exprès. C'est le genre de réflexe qui part du pied et qui va à la main sans passer par le cerveau.
Comme quoi, si j'avais bu, j'aurais eu moins de réflexe et peut être qu'il ne se serait rien passé. Malheureusement, c'était en allant chez Bib et non en revenant.
avatar
caramba


http://canboufo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Palica le Ven 19 Mai - 17:04

caramba a écrit:
zenoob57 a écrit:Un des avantages des gants , c'est qu'ils ont des renforts sur les jointures , on se fait moins mal quand on met notre poing dans la gueule à un des ces connards ou unes de ces connasses 
C'est vrai! Une fois j'ai cassé un pare brise à coup de poing et mis mon poing dans la gueule du mec, je n'avais pas de gants et je me suis fait mal au petit doigt.
Ca c'est fini chez les flics et après une demi journée de garde à vue j'ai eu mal au porte-feuille.
Il n'avait qu'à pas m'écraser le pied avec sa bagnole, c'est lui qu'a commencé. Heureusement, j'avais mes pompes de sécurité.
Il m'a dit qu'il ne l'avait pas fait exprès.
Moi, pareil, je l'avais pas fait exprès. C'est le genre de réflexe qui part du pied et qui va à la main sans passer par le cerveau.
Comme quoi, si j'avais bu, j'aurais eu moins de réflexe et peut être qu'il ne se serait rien passé. Malheureusement, c'était en allant chez Bib et non en revenant.
Dans le style gros con, tu as vraiment l'air d'être un champion quand meme  siffle

____________________
- Alors, tout s’est passé comme prévu ?
- Non, mais c’était prévu.

Storm
avatar
Palica


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Seven le Ven 19 Mai - 18:40

beaujolais racer a écrit:


Un soir pluvieux d'hiver, sur une voie rapide de banlieue, un manant en 4L me grille une priorité pourtant dûment équipée d'un stop réglementaire .
Réalisant sa connerie au milieu de sa manoeuvre, il en rajoute une couche et....s'arrête.
Je parviens à stopper (enfin presque) un peu aidé par son aile avant gauche.
J'étais vibrant et haletant après les amorces de blocage vaillamment contrées des "Super Freni", et plutôt content d'être vivant et entier.
 Calme, zen, y'a rien c'est l'essentiel me disais je, t'as juste un peu rayé la peinture avec les pare carters, même pas tombé... quand le gars ouvre sa vitre:

"EEEh qu'est ce que c'est que ce con qui a abimé mon aile?
_ T'as raison Roger, ils roulent trop vite ces connards de motards! ajoute la morue sur le siège d'à coté"

Et là j'ai vu rouge et j'ai sorti la clé à pipe, et j'ai reprofilé la portière, l'autre aile, le capot et le pare brise.

Maintenant on va faire le constat, ai je dit aux deux rigolos pétrifiés sur leur siège, c'est con, je crois que t'as grillé un stop...
Ça me rappelle un gars que j'ai connu, à l'époque de ma première série 2 (80/81), je fréquentais régulièrement un "agent" BMW, chez qui allaient bon nombres de livreurs de journaux, en side à cette époque  et quelques vieux blousons noirs, de la grande époque ... un de ces vrais durs roulait aussi en série 2, sur sa vieille sacoche de  réservoir, tenu par des sandows, se trouvait un marteau ... je lui ai demandé une fois "c'est quoi ce marteau" ... calmement il m'a répondu :"c'est pour apprendre le code de la route à certains connards" ... et c'était pas des conneries, un de ses potes m'a confirmé sa dernière entrevue avec un chauffeur de taxi qui avait failli le foutre en l'air ... la 504 n'est pas reparti et curieusement, le chauffeur n'a pas demandé à faire un constat siffle
avatar
Seven


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  breizracer le Ven 19 Mai - 19:55

https://www.youtube.com/watch?v=YRxPRwmn6IM


____________________
pour les amateurs de montres
http://www.passion51.com/

Que la bête meure.
avatar
breizracer


http://www.tativille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites de la... de la quoi, finalement ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum