La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Message  Gastair le Dim 29 Oct 2017 - 11:11

Sans vouloir faire le rabat-joie.

Comme les concepteurs d'engins ne sont pas tous des couillons, si l'efficacité à cet emplacement est avérée, cette modif peut donner des effets positifs, ou pas... Autrement dit : une grande rigidité doit-elle être toujours un but recherché ? est elle préférable à une certaine souplesse ? ne doit-on pas raisonner avant tout en fonction de l'utilisation que l'on fait de sa bécane ?

Utilité de la barre anti-rapprochement

L'utilité de cet organe se discute suivant l'utilisation qui est faite du véhicule, car on sait que son rôle est de rigidifier le châssis afin d'améliorer la précision de tenue de route.
Pour un véhicule de série :
Le gain n'est pas évident, et peut avoir des effets négatifs sur la sécurité. En effet, la relative souplesse du chassis voulue par le constructeur participe au confort de roulage.
De plus le fait d'ajouter la barre anti-rapprochement modifie les caractéristiques de celui-ci qui est pensé pour se déformer en cas de choc et absorber l'énergie cinétique accumulée par la vitesse.


Je partage le lien qui est centré sur l'auto... bon, c'est pas parce-que c'est sur internet que c'est une référence, mais je suis assez d’accord.
ICI
avatar
Gastair


Revenir en haut Aller en bas

Re: La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Message  jpd le Dim 29 Oct 2017 - 12:06

Intéressant cette croix,dommage qu'il faut supprimer la boite a outils.

De toutes façons, plus un cadre est rigide,mieux c'est.

J'ai eu l'occasion d'essayer en son temps une 900 kawa d'origine et la même modifié par Godier genoud,

Avec les renforts de cadres:le jour et la nuit,même pour un conducteur lambda ! 

A creuser donc pour voir si on peut renforcer et garder la boite à outils...

C'est vrai aussi que les cadres joponais à l époque, c était du chewing-gum !  biker
avatar
jpd


http://awobmw.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

De l'empirisme en général, des faits en particulier

Message  philip D le Mar 31 Oct 2017 - 12:08

Et ben, en voilà une belle conversation. Effet placébo, subjectivité, etc. bon, en tant que scientifique, je relève le gant et me permets d’apporter quelques points de vue complémentaires pour étayer les faits. Je vous propose pour ce faire une analyse empirique. J’ai produit quelques schémas rapidement pour vous en rendre compte




Figure 1 : A partir du dessin de la boucle, j’ai isolé le lieu du crime à savoir l’espace qui existe entre le cadre et la boucle. Cet espace est simplifié en traçant en rouge sa forme. On obtient un parallélogramme. Les experts diront qu’il ne s’agit pas d’un parallélogramme mais d’un trapèze, ce qui est juste et qui d’ailleurs souffre davantage de la possibilité de se déformer. Ainsi, j’isole cet objet pour plus de clarté sur la figure 2 (ça va se gâter …). Une des propriétés d’un parallélogramme c’est que soumis à des forces latérales il se déforme à partir des coins qui agisse comme des articulations. Ce qui n’existe pas dans un triangle. Triangle ?
Sur la figure 3 j’étudie les forces, toujours de façon empirique, qui s’exercent sur ce parallélogramme lorsque la moto est en ligne droite à vitesse constante sur un billard. On observe qu’il n’y a pas de contrainte latérale. Les forces sont verticales. En général les bm vont droit (en général …)
Sur la figure 4, la moto est en virage, on va dire aussi à vitesse constante sur le même billard. L’angle ne dépend pas que de la vitesse, même pépère il arrive d’incliner beaucoup la moto. Donc cette inclination induit un nouveau vecteur qui, lui, est horizontal que j’ai nommé torsion qui dépend en plus de la charge du pilote, voire du passager. De ce fait, parce qu’en plus, l’axe de la roue arrière (trait pointillé noir) est bien en arrière, apparait un levier qui entraine des forces (en orange pointillé) sur le parallélogramme au niveau des petits cercles bleus et qui tend à déformer la boucle selon la forme verte. En exagérant la moto tend à prendre la forme d’une banane (je pense que cette image devrait vous inspirer). A ce sujet, pour ceux qui ont pu observer des boucles anciennes ayant fait beaucoup d’usage et subit beaucoup de contraintes apparaissent des criques sur la traverse qui relie le haut des amortisseurs. Parfois, pour corriger certains font des soudures plus ou moins heureuses mais qui devront à nouveau subir ces forces.
Ces forces ressemblent beaucoup à la croix magique, en fait un croisillon, conçue par Crap’s qui va permettre d’occuper l’espace et ainsi éviter les torsions qui apparaissent aux quatre coins du parallélogramme.
Pour rendre compte de la valeur des forces qui apparaissent et ce faisant de produire une analyse quantitative du phénomène observé, je vous laisse imaginer le dispositif expérimental à mettre en place.
 
Un premier bilan :
Avantages : dans les courbes une tenue de route améliorée observée dans la limite de mon domaine d’utilisation.
Inconvénients : la place de la trousse à outil a disparu, bon, pour ma part j’emmène très peu d’outils. De quoi éventuellement changer un câble, faire un petit réglage. Je ne me sens pas de refaire mon moteur sur le bord de la route ni même changer ma chambre à air.
Inconvénients : un nouveau comportement très marginal est apparu, lorsque je lâche le guidon, la moto tire à gauche, ce qu’elle ne faisait pas avant. Comme je conduis plus souvent avec au moins une main sur le guidon, le défaut est négligeable. Défaut qui doit son émergence à la rigidification du cadre qui avant absorbait ce comportement par sa souplesse. Quant à la sécurité, et bien je me dis que c’est un risque assumé. il n'y a pas de bons motards, il y a les vieux motards.
 
Comme on ne peut pas tout avoir, en ce qui me concerne, je trouve le résultat de cette manip très avantageuse bien que je m’en soit passé depuis 35 ans parce que, d’une part, je n’y ai jamais pensé et que, d’autre part, personne ne la proposait.
Peut-être peut-on encore réfléchir à des petits dispositifs qui améliore nos vieilles maîtresses sont trop les dénaturer… Après, chacun est libre de faire ce qu’il veut mais quel homme serait celui qui ne cherchera pas à rendre le monde meilleur en général et nos engins en particulier ?
 
Saint Semmelweis  priez pour nous … siffle
avatar
philip D


Revenir en haut Aller en bas

Re: La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Message  PizzaRoller le Mar 31 Oct 2017 - 12:51

M'ouais .... sauf qu'en courbe, il n'y a pas de contrainte latérale sur une moto qui est sur deux roues tant que le conducteur ne se déhanche pas à toucher le genou par terre. Et dans tous les cas, les amortisseurs sont monté souple (silentbloc en haut et en bas) donc ne peuvent pas créer une contrainte latérale.

Regarde le porte clé qui pend au contact, tu l'as vu s'incliner en courbe ?

____________________
Toutélectrix                 À l'âge de bière, l'homme habitait dans des tavernes ...
avatar
PizzaRoller


http://forum.bmwc1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Message  Lolo49 le Mar 31 Oct 2017 - 13:50

Je trouve le dispositif intéressant, néanmoins, la supression de la boite à outils est rédhibitoire pour moi. Je n'ai plus les outils mais à la place, un gilet jaune et de l'additif substitut de plomb pour les pleins.
Brefle, je roule léger et surtout sans sac à dos dès que je peux.
avatar
Lolo49


Revenir en haut Aller en bas

Re: La croix magique, ou comment rendre le cadre de sa série 7 rigide.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum