Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Aller en bas

Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  ffrd le Mar 8 Mai 2018 - 7:28

Salut a tous. coucou

Les bassets vous plaisent ?
vous aimez regarder des courses de side-car de piste anciens ?
Sur quelques posts avec d'autres flatistanais  nous évoquons le Championnat RSCM -Racing Side-Car Mania.
Le RSCM c'est en bref un regroupement de copains qui aiment se tirer le bourre avec des machine a 3 roues pour gagner.
Pas de machines de collection, mais pas d'ovnis avec des blocs de 300CV bourrés d'assistances.
J'ouvre ce post j'espère qu'il plaira au amateurs.

flatistanais qui pilotez un side de course, ou mécaniquez, aidez sur les paddocks ou que vous assistez à une épreuve de ce Championnat fort sympathique, allez-y de votre prose et de vos photos.

Alors je commence avec le side 46, je laisse les copains prendre le relais.

Précision ; afin que ce post ne parte pas en live, je propose que nous le limitons au seul Championnat RSCM, on passe sous silence nos glorieux aînés ou aux sides d'autres catégories, ce n'est pas la place non plus des sides exposés dans des musées poussiéreux ou non ou alors ouvrez un autre sujet.

Alors :
5
4
3
2
1
Ignition !


Retour sur le début de saison du side N°46.

Avant la première épreuve du Championnat, c’est sur le circuit de Lurcy-Lévis (03) les 9, 10 et 11 Mars, que traditionnellement les sidecaristes « bitume » se retrouvent pour les derniers tests et réglages avant le début des premières épreuves des différents championnats.
Pour l’équipage du basset 46 ce déverminage se fit dans la douleur, une baisse alarmante de la pression d’huile suivie d’une casse d’une vis de culbuteurs nous ont pourri les premières séances de roulage. 

Après un retour express à l’atelier dans la nuit de vendredi a samedi et de sérieuses séances de mécanique, dimanche le moral remonte en flèche et Pascal se régale de sa nouvelle motorisation « j’ai un moteur de course ! ».


Le déverminage achevé avec succès et non sans efforts, les réglages affinés, c’est sur le circuit « Paul Ricard » (83) le WE du 24 et 25 Mars que le baptême du feu s’est déroulé.
Il avait neigé le Mercredi 21 sur le Var et pas qu’un peu !

C’est avec des températures et un vent digne des plateaux de Haute-Loire que les 26 équipages ; français, belge et anglais présents sont prêts à en découdre sur le tracé éprouvant pour les machines et les hommes et femmes qui les drivent. Toujours aussi long de 5.842Km, réaménagé, ressurfacé en prévision du grand-Prix de France de F1, il est encore plus rapide que l’année passée, en moyenne les chronos descendent de 7 secondes au tour. Eprouvant pour le pilote et le passager mais aussi pour la mécanique ; les moteurs et transmissions sont mis à rude épreuve sur les longues lignes droites avalées « gaz en grand. Dans ces moments de forte sollicitation, votre savoir-faire nous a bien aidés.
Pascal le pilote ; 58 ans et Olivier le passager, 40 années aux compteurs découvrent ce mythique circuit et la nouvelle motorisation.  Les essais du vendredi se sont déroulés sans anicroche et l’équipage se classe en 10e position sur la grille de départ. Bien partis, pour la première course du samedi, ils sautent plusieurs attelages lors de freinage hardis et passent sous le drapeau à damier en 7e position. Pas mal pour une première fois !
La seconde course le dimanche se solde par une 5e place, belle performance là encore. La mécanique  fonctionne à merveille, aucuns soucis à déplorer, juste un entretien soigneux entre les deux manches.

Nous quittons le circuit varois 5e au classement général du championnat


Croix en Ternois.
Nous sommes dans le Pas de Calais ce WE des 27, 28 et 29 Avril pour la seconde manche du Championnat side-car Classic, pas de soleil, mais de la pluie et du vent, beaucoup de vent qui ne sèchera jamais complètement la piste tout au long de ce Week-End. 



Croix en Ternois est un petit circuit de 2000 mètres de développement, la piste est large et autorise toutes les figures acrobatiques, 6 virages et une courte ligne droite pimentent le travail des pilotes et des passagers.

Croix est une étape importante pour nous, il y a trois courses au programme en plus de la séance d’essais chronos et quatre séances d’essais libres. Toutes ces séances d’essais nous permettent de valider le choix de la démultiplication finale et d’affiner les réglages moteurs et châssis, mais aussi de tester un nouveau maping, nous avons maintenant le choix entre deux modes : sprint ou course.
Les essais libres se passent sur une piste relativement sèche et sans pluie, Pascal et Olivier tournent régulièrement en 1’ 10’’. c’est prometteur pour le reste du WE. Las les essais qualificatifs du samedi matin tournent au cauchemar, des coupures moteurs et des ratés ruinent nos efforts. De retour au box une cosse de batterie éprise de liberté nous condamne à la 15e place, en fond de grille de départ.

Photo JF Janvier.
 
Première course l’après-midi,  bon départ pour notre équipage qui sans férir double 6 concurrents dans le seul premier tour. A la fin du 3e passage le moteur ratatouille entrainant des ruades qui mettent a mal Olivier le passager. Malgré un arrêt pour un changement de bougies nous terminons non classés –faute d’avoir roulé 75% de la distance-. Consolation, notre meilleur chrono est de 1’11’’662 sur une piste humide. L’examen attentif du faisceau électrique nous révèle une cosse d’alimentation de l’allumage défectueuse.
Toutes les courses du dimanche se dérouleront entre deux averses. Le side 46 s’élance en avant dernière ligne de cette seconde manche. Pascal réalise le départ parfait et pointe à la 7e position au premier tour. En bagarre avec l’équipage N°08 tout au long de cette manche, l’équipe se classe 8e au final. Meilleur chrono 1’ 15’’ 822.
La troisième et dernière course Pascal et Olivier partent de la 4e ligne sur la grille. La lutte est âpre entre les équipages, c’est un chassé-croisé continuel, les pilotes jouent d’adresse, les passagers passent de la roue du side pour virer au plus court à la roue motrice afin de donner plus d’adhérence. Au 8e tour c’est l’accrochage avec l’attelage N°71 au virage de l’épingle. Olivier est éjecté du panier mais reste sur ses jambes, Pascal reste aux commandes, moteur calé, il relance la mécanique et Olivier réintègre la plateforme. Pendant ce temps le concurrent N°49 ne se prive pas de les dépasser, mais Pascal ne s’en laisse pas compter, il repasse l’importun dans le tour suivant et ils franchissent le drapeau à damier en 7e position. Les dégâts sont limités à un carénage froissé et une pédale de frein tordue.

Photo JF Janvier.
 
Le bilan du WE ; arrivés 5e au classement général nous repartons de Croix en Ternois à la 7e place. Les précieux points de la première course nous font cruellement défaut. Prochaine étape Pau le WE des 26 et 27 Mai.


J'aurais l'occasion de vous parler des autres sides motorisés ou non par un flat à l'avenir.
avatar
ffrd


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  alfred_grouniache le Mar 8 Mai 2018 - 13:41

Merci François , c'est super de revivre ca de l'intérieur,

Que des furieux dans ce paddock , vivement que j'y retourne
avatar
alfred_grouniache


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  ffrd le Mar 8 Mai 2018 - 20:43

Salut Alfred. coucou

Des furieux c'est sûr !!!   bien
Il faut dire que depuis 5 ans ou je me suis immergé dans le grand bain RSCM, le niveau a prodigieusement monté !
Fini les attelages sur base de cadre de série 2 et de moteur gonflés, maintenant c'est du haute technologie a tous les étages et un niveau de pilotage qui fait plaisir a regarder.
C'est un beau championnat avec des gros morceaux de bonne ambiance et d'entraide dedans.

A bientôt de te regarder tourner du bord de la Pit-Lane.
biker
avatar
ffrd


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  FALCO13 le Sam 12 Mai 2018 - 13:31

Merci François pour ce post, nous allons suivre de près les résultats du 46 et nous vous souhaitons le meilleur a PAU (vu le nom du circuit,ça devrait le faire)
Joëlle et Georges lol!
ffrd a écrit:Salut a tous. coucou

Les bassets vous plaisent ?
vous aimez regarder des courses de side-car de piste anciens ?
Sur quelques posts avec d'autres flatistanais  nous évoquons le Championnat RSCM -Racing Side-Car Mania.
Le RSCM c'est en bref un regroupement de copains qui aiment se tirer le bourre avec des machine a 3 roues pour gagner.
Pas de machines de collection, mais pas d'ovnis avec des blocs de 300CV bourrés d'assistances.
J'ouvre ce post j'espère qu'il plaira au amateurs.

flatistanais qui pilotez un side de course, ou mécaniquez, aidez sur les paddocks ou que vous assistez à une épreuve de ce Championnat fort sympathique, allez-y de votre prose et de vos photos.

Alors je commence avec le side 46, je laisse les copains prendre le relais.

Précision ; afin que ce post ne parte pas en live, je propose que nous le limitons au seul Championnat RSCM, on passe sous silence nos glorieux aînés ou aux sides d'autres catégories, ce n'est pas la place non plus des sides exposés dans des musées poussiéreux ou non ou alors ouvrez un autre sujet.

Alors :
5
4
3
2
1
Ignition !


Retour sur le début de saison du side N°46.

Avant la première épreuve du Championnat, c’est sur le circuit de Lurcy-Lévis (03) les 9, 10 et 11 Mars, que traditionnellement les sidecaristes « bitume » se retrouvent pour les derniers tests et réglages avant le début des premières épreuves des différents championnats.
Pour l’équipage du basset 46 ce déverminage se fit dans la douleur, une baisse alarmante de la pression d’huile suivie d’une casse d’une vis de culbuteurs nous ont pourri les premières séances de roulage. 

Après un retour express à l’atelier dans la nuit de vendredi a samedi et de sérieuses séances de mécanique, dimanche le moral remonte en flèche et Pascal se régale de sa nouvelle motorisation « j’ai un moteur de course ! ».


Le déverminage achevé avec succès et non sans efforts, les réglages affinés, c’est sur le circuit « Paul Ricard » (83) le WE du 24 et 25 Mars que le baptême du feu s’est déroulé.
Il avait neigé le Mercredi 21 sur le Var et pas qu’un peu !

C’est avec des températures et un vent digne des plateaux de Haute-Loire que les 26 équipages ; français, belge et anglais présents sont prêts à en découdre sur le tracé éprouvant pour les machines et les hommes et femmes qui les drivent. Toujours aussi long de 5.842Km, réaménagé, ressurfacé en prévision du grand-Prix de France de F1, il est encore plus rapide que l’année passée, en moyenne les chronos descendent de 7 secondes au tour. Eprouvant pour le pilote et le passager mais aussi pour la mécanique ; les moteurs et transmissions sont mis à rude épreuve sur les longues lignes droites avalées « gaz en grand. Dans ces moments de forte sollicitation, votre savoir-faire nous a bien aidés.
Pascal le pilote ; 58 ans et Olivier le passager, 40 années aux compteurs découvrent ce mythique circuit et la nouvelle motorisation.  Les essais du vendredi se sont déroulés sans anicroche et l’équipage se classe en 10e position sur la grille de départ. Bien partis, pour la première course du samedi, ils sautent plusieurs attelages lors de freinage hardis et passent sous le drapeau à damier en 7e position. Pas mal pour une première fois !
La seconde course le dimanche se solde par une 5e place, belle performance là encore. La mécanique  fonctionne à merveille, aucuns soucis à déplorer, juste un entretien soigneux entre les deux manches.

Nous quittons le circuit varois 5e au classement général du championnat


Croix en Ternois.
Nous sommes dans le Pas de Calais ce WE des 27, 28 et 29 Avril pour la seconde manche du Championnat side-car Classic, pas de soleil, mais de la pluie et du vent, beaucoup de vent qui ne sèchera jamais complètement la piste tout au long de ce Week-End. 



Croix en Ternois est un petit circuit de 2000 mètres de développement, la piste est large et autorise toutes les figures acrobatiques, 6 virages et une courte ligne droite pimentent le travail des pilotes et des passagers.

Croix est une étape importante pour nous, il y a trois courses au programme en plus de la séance d’essais chronos et quatre séances d’essais libres. Toutes ces séances d’essais nous permettent de valider le choix de la démultiplication finale et d’affiner les réglages moteurs et châssis, mais aussi de tester un nouveau maping, nous avons maintenant le choix entre deux modes : sprint ou course.
Les essais libres se passent sur une piste relativement sèche et sans pluie, Pascal et Olivier tournent régulièrement en 1’ 10’’. c’est prometteur pour le reste du WE. Las les essais qualificatifs du samedi matin tournent au cauchemar, des coupures moteurs et des ratés ruinent nos efforts. De retour au box une cosse de batterie éprise de liberté nous condamne à la 15e place, en fond de grille de départ.

Photo JF Janvier.
 
Première course l’après-midi,  bon départ pour notre équipage qui sans férir double 6 concurrents dans le seul premier tour. A la fin du 3e passage le moteur ratatouille entrainant des ruades qui mettent a mal Olivier le passager. Malgré un arrêt pour un changement de bougies nous terminons non classés –faute d’avoir roulé 75% de la distance-. Consolation, notre meilleur chrono est de 1’11’’662 sur une piste humide. L’examen attentif du faisceau électrique nous révèle une cosse d’alimentation de l’allumage défectueuse.
Toutes les courses du dimanche se dérouleront entre deux averses. Le side 46 s’élance en avant dernière ligne de cette seconde manche. Pascal réalise le départ parfait et pointe à la 7e position au premier tour. En bagarre avec l’équipage N°08 tout au long de cette manche, l’équipe se classe 8e au final. Meilleur chrono 1’ 15’’ 822.
La troisième et dernière course Pascal et Olivier partent de la 4e ligne sur la grille. La lutte est âpre entre les équipages, c’est un chassé-croisé continuel, les pilotes jouent d’adresse, les passagers passent de la roue du side pour virer au plus court à la roue motrice afin de donner plus d’adhérence. Au 8e tour c’est l’accrochage avec l’attelage N°71 au virage de l’épingle. Olivier est éjecté du panier mais reste sur ses jambes, Pascal reste aux commandes, moteur calé, il relance la mécanique et Olivier réintègre la plateforme. Pendant ce temps le concurrent N°49 ne se prive pas de les dépasser, mais Pascal ne s’en laisse pas compter, il repasse l’importun dans le tour suivant et ils franchissent le drapeau à damier en 7e position. Les dégâts sont limités à un carénage froissé et une pédale de frein tordue.

Photo JF Janvier.
 
Le bilan du WE ; arrivés 5e au classement général nous repartons de Croix en Ternois à la 7e place. Les précieux points de la première course nous font cruellement défaut. Prochaine étape Pau le WE des 26 et 27 Mai.


J'aurais l'occasion de vous parler des autres sides motorisés ou non par un flat à l'avenir.
avatar
FALCO13


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  sam_tpr le Lun 14 Mai 2018 - 23:12

Salut François!

Tu suis l'équipage sur toutes les courses?

Car j'ai couru à Croix également et j'ai pas mal traîné dans le paddock side car pour me rincer les yeux. Ça m'ennuirais de t'avoir loupé sur ce si petit circuit!
avatar
sam_tpr


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  pockaman le Mar 15 Mai 2018 - 9:07

Comme François qui s'occupe de la mécanique du side n°46, je m'occupe (enfin Pocka Bikes, quoi) du side n°71 d'Olivier et Graziella, enfin la partie mécanique et transmission.
En fin d'année 2016, Olivier me demande de lui préparer un moteur "avec du couple, et fiable" pour participer au championnat RSCM 2017. Je me lance alors dans mes calculs et catalogues de pièces pour satisfaire mon client, le moteur pousse ses premiers cris pour le début de la saison. Quelques temps sont nécessaires pour mettre la bête au point correctement, tant du point de vue du moteur (souci d'allumage et carburation, un essai au banc a été nécessaire) que du châssis qui rencontre des problèmes de freinage et de suspensions. Néanmoins, à partir de la mi-saison 2017, l'ensemble est sain. Cet hiver, ouverture et révision. La révision fait apparaître que les coussinets de bielle mangent beaucoup. Une modification du système de graissage est alors mise en place.





Concernant le déroulement de la saison 2018, l'entraînement à Lurcy s'est bien passé, avec un moteur révisé, le même que l'année dernière, mais une boîte de vitesses Nova toute neuve. Une petite mise au point carbu au retour grâce aux infos mesurées sur place avec la sonde O2.

Par contre, au Castellet, si les essais se sont bien déroulés (le side 71 se qualifie 9ème sur la grille de départ sur 27 partants) la course ne s'est pas bien passée : Olivier n'a pas vérifié le niveau d'huile avant la course ( ), et dans la courbe de Signes le moteur a déjaugé à cause d'un niveau trop bas. Le moteur du 71 n'est pas équipé du système à carter sec qui permet d'éviter ces désagréments... Verdict : coussinets de bielle droite HS... retour à l'atelier pour une métrologie précise, le vilo est bon pour la rectif ! Il a fallu négocier sévère entre le rectifieur et la boîte de nitruration pour récupérer tout avant la course de Croix en Ternois... Remontage un peu dans le rush, et Olivier et Grazie partent pour Croix ! J'ai également recalculé le niveau d'huile nécessaire au mL près pour qu'on puisse en mettre au maximum sans risquer ni le déjaugeage, ni le refoulement.

A Croix, gros WE : quatre séances d'essais, trois courses... une qualif' sous la pluie permet à Olivier et Graziella de se qualifier au 8ème rang (milieu de grille, 15 partants). Pour la première course ils terminent à cette même place. La seconde course a lieu sous la pluie, ils finissent 5ème. La dernière course les voit finir 6ème. Ils sont super contents, ce sont les meilleurs résultats en course depuis leurs débuts l'année dernière.

La suite au prochain épisode...
Je vais essayer de mettre d'autres photos, mais j'en ai pô bôcoup.
avatar
pockaman


http://www.pockabikes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  flattwin66 le Mar 15 Mai 2018 - 11:42

Tu peut pas faire un genre de nid d'abeille dans le carter afin de pas déjauger ?
J'ai un pote qui faisait du stunt avec des 900 cbr, il utilisait une huile filante histoire de pas avoir de soucis de lubrification lors de wheeling pousser.
Il a jamais cassé un moteur contrairement a d'autres avec une huile classique.
avatar
flattwin66


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  ffrd le Mar 15 Mai 2018 - 18:55

sam_tpr a écrit:Salut François!

Tu suis l'équipage sur toutes les courses?

Car j'ai couru à Croix également et j'ai pas mal traîné dans le paddock side car pour me rincer les yeux. Ça m'ennuirais de t'avoir loupé sur ce si petit circuit!

Salut Sam  coucou

j'ai entendu ton nom dans les Hauts-parleurs, j'ai bien tourné dans le paddock solo mais nada pas de fourgon immat dans la Nièvre ni de Yam.

Je serais à Pau mais je ne vais pas a Carole, ensuite les deux dernières courses.

Y a du taf sur les machine et je ne chôme pas, crois moi.

A bientôt.
avatar
ffrd


Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat Racing Side-Car Mania 2018.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum